Maroc: La visite d'une délégation américaine à Dakhla reflète l'appui sans faille au processus d'ouverture d'un consulat US

Ambassadeur américain à Rabat, David Fischer.

Dakhla — La visite à Dakhla d'une délégation US de haut niveau, conduite par le secrétaire d'Etat adjoint américain en charge des questions du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord, reflète l'appui sans faille des Etats-Unis au processus d'ouverture de leur Consulat général à Dakhla, a indiqué dimanche l'ambassadeur américain à Rabat, David Fischer.

"En étant ici aujourd'hui, nous avons franchi une autre étape importante dans la sécurisation du partenariat entre nos grandes nations", a souligné M. Fischer qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à l'issue d'une visite effectuée par la délégation américaine dans les locaux du futur Consulat général US à Dakhla, en présence notamment du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

Le diplomate américain a rappelé que le président Donlad Trump avait annoncé, en décembre dernier, la promulgation d'un décret présidentiel portant sur la décision des Etats-Unis d'Amérique de reconnaître la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l'ensemble du Sahara marocain.

"Le mois dernier, le président Trump a reconnu l'inévitable et a déclaré l'évidence: le Sahara est marocain, et le Maroc a la seule solution juste et durable pour résoudre le sort du territoire", a-t-il indiqué, en faisant référence au plan d'autonomie présenté par le Royaume.

"Nous sommes ici aujourd'hui pour faire de la proclamation du président Trump une réalité, en élargissant considérablement la présence du gouvernement américain dans les provinces du sud", a-t-il insisté.

M. Fischer a également exprimé ses remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, "dont le ferme dévouement à l'amitié américano-marocaine était essentiel pour rendre cette visite possible".

Il a noté que le gouvernement américain a déjà franchi une étape dans l'établissement d'une antenne diplomatique à Dakhla, en ouvrant un consulat virtuel avec une présence en ligne, ajoutant que "ce n'était cependant que la première étape".

"Le processus d'ouverture d'un nouveau consulat n'est pas celui que nous prenons à la légère", a-t-il relevé, notant que Dakhla, qui "a un potentiel clair pour un avenir encore meilleur", mérite un engagement similaire que celui fait à Casablanca, "où nous faisons des investissements importants pour construire un nouveau consulat magnifique, à la hauteur de la grandeur de cette ville".

Le diplomate US a rappelé que chaque administration américaine depuis Bill Clinton a soutenu le plan d'autonomie marocain comme voie vers la paix.

"Les États-Unis investissent dans l'avenir des provinces du sud depuis l'administration de Barack Obama, principalement grâce au financement de l'Initiative de partenariat pour le Moyen-Orient du Département d'État, qui se concentre sur la création d'emplois et le renforcement de la société civile", a-t-il rappelé.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.