Ile Maurice: Propos «communaux» Toujours pas d'arrestation après le lynchage de Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb

Sa vidéo a fait le buzz sur la toile. Sheik Monawar Ali Fardeen Okeeb, 38 ans, a fait parler de lui en partageant une vidéo où il balançait des propos incendiaires et racistes envers une communauté.

Elle a été visionnée plus d'un millier de fois par les internautes. Néanmoins, alors que certains internautes étaient révoltés suite à ces propos "communaux", deux autres vidéos ont suivi dans la foulée, une montrant l'habitant de Petit-Raffray en mauvaise posture dans un champ de cannes, demandant pardon cette fois, face à des gens plus qu'hostiles, aux voix menaçantes, qui le somment de s'excuser. «Monn fer enn erer, mo ti dan soulézon, mo prézant mo exkiz (... )».

Dans la deuxième vidéo, on voit l'homme cette fois nu et sauvagement tabassé avec le visage tuméfié et le corps couvert de blessures. Du côté de la police hier, on indique qu'aucune arrestation n'a été faite car Fardeen Okeeb n'a pu donner sa version des faits vu que son état ne le permet pas. La victime peine à parler suite aux blessures qu'il a subies à la bouche.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.