Madagascar: Université d'Antsiranana - Les domiciles des étudiants perquisitionnés

Ce n'est pas encore fini ! La grève à Antsiranana revêt un autre visage.

La nuit du 7 janvier 2021, vers 19 heures 30, les étudiants de l'Université d'Antsiranana ontsaccagé les bureaux du président de l'Université d'Antsiranana et de la direction Administrative et financière de l'Université. Si l'objectif principal était « le recrutement systématique avec l'application du protocole d'accord 2018 », la manifestation change de figure, « nous voulons la démission du président de l'Université », telle est la phrase prononcée par les étudiants. Suite à ces actions, Daodo Marisiky, le Gouverneur de la région DIANA et Jocelyne Maxime, député de Madagascar élue dans la ville d'Antsiranana ainsi que leur délégation ont effectué une descente. « L'acte de vandalisme n'est pas la solution », a-t-il fait savoir.

Après les actions effectuées par les étudiants dans la nuit du 7 janvier, le campus universitaire d'Antsiranana a été encerclé par les forces de l'ordre hier. D'après les informations reçues, une imprimante, une vingtaine d'ordinateurs ont disparu. Les policiers ont présenté le mandat leur donnant l'autorisation de perquisitionner le domicile de chaque étudiant résident dans le campus universitaire.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.