Afrique: Présidence à la CAF - La commission de contrôle de la FIFA se saisit du dossier des candidats

Le comité d'urgence de la CAF, présidé par Constant Omari (président intérimaire) s'est réuni, samedi 9 janvier 2021 par visioconférence pour plancher sur la récente décision de la Commission de Gouvernance de la CAF en rapport avec l'examen des dossiers de candidatures pour la présidence de la CAF et ceux des membres du Comité exécutif.

Cette rencontre du comité d'urgence est intervenue après la décision de la commission de Gouvernance, jeudi 7 janvier, validant les candidatures de l'Ivoirien Jacques Anouma et celle du Sénégalais Augustin Senghor concernant le poste de président de la CAF. Les candidatures du Sud Africain Motsepe Patrice et du Mauritanien Ahmed Yahya, bien que recevables, nécessitent des informations complémentaires.

Au terme de cette rencontre virtuelle, le Comité d'urgence a décidé de soumettre les candidatures reçues à la commission de contrôle de la FIFA. "Le Comité d'urgence a décidé ce qui suit : La Commission de Gouvernance de la CAF devra soumettre, à la Commission de Contrôle de la FIFA, les candidatures reçues pour le Poste de Président de la CAF, étant entendu que le Président de la CAF a vocation à devenir le Vice-Président de la FIFA", a indiqué la note d'information de la CAF.

En plus de cette décision," la Commission de Gouvernance de la CAF devra déterminer, avec la Commission de Contrôle de la FIFA, une date d'officialisation dans les plus brefs délais, de la liste définitive de tous les candidats à toutes les élections à savoir : membres du Comité Exécutif, membres du Conseil de la FIFA et Président de la CAF".

Cela dit, Jacques Anouma et Augustin Senghor qui ont passé haut les mains la première étape du processus électoral devront attendre l'analyse des dossiers par la commission de contrôle de la FIFA afin d'être mieux situés. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la FIFA rentre en scène dans le processus électoral au niveau de la CAF pour peut-être harmoniser les points de vue, en prendre le contrôle et surveiller de bout en bout ce processus.

En tout état de cause, l'intervention de la commission de contrôle pourrait avoir son sens dans les textes "du gouvernement mondial du football". Notamment en article 27, alinéa 5. "Les membres du Conseil sont élus par les associations membres de la FIFA lors du congrès de leur confédération respective, conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA.

Les candidats qui briguent un siège au Conseil doivent se soumettre à un contrôle d'éligibilité mené par la Commission de Contrôle conformément au Règlement de Gouvernance de la FIFA. L'élection des membres du Conseil est supervisée par la FIFA", stipule les statuts de la FIFA.

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.