Burkina Faso: Qui sont les nouveaux ministres ?

11 Janvier 2021

Zéphirin Diabré : Ministre d'Etat, ministre auprès de la Présidence du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Il est le président de l'Union pour le progrès et le changement et chef de file de l'opposition politique jusqu'aux élections du 22 novembre 2020. Candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2015, il est arrivé en troisième position derrière le président Roch Marc Christian Kaboré et le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès, Eddie Komboïgo au scrutin du 22 novembre 2020.

Pegwendé Clément Sawadogo : Ministre d'Etat, ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation : c'est un habitué de l'activité gouvernementale. Il hérite d'un ministère qu'il connaît pour l'avoir dirigé sous le président Blaise Compaoré. A partir de 2016, l'actuel premier vice-président du MPP a occupé successivement le poste du ministre de la Fonction publique, de la Sécurité sous le gouvernement Paul Kaba Thiéba avant de quitter l'exécutif dès l'arrivée du gouvernement Christophe Dabiré I.

Victoria Ouédraogo Kibora, ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux. Magistrate de formation, secrétaire permanente du Conseil supérieur de la magistrature, elle est l'un des nouveaux visages du gouvernement Dabiré II. Nommée membre du Conseil supérieur de la Communication, elle avait démissionné de l'instance de régulation pour, dit-elle, se rendre utile à d'autres niveaux de l'administration publique.

Charlemagne Ouédraogo, ministre de la Santé. Médecin-gynécologue au centre hospitalier universitaire de Bogodogo, il a enseigné à l'Université de Ouagadougou. Juste avant sa nomination, il était le président de l'Ordre des médecins du Burkina.

Ousséni Tamboura, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement. C'est un homme qui connaît l'activité gouvernementale pour avoir déjà été ministre délégué à l'Alphabétisation. L'ex-député du Mouvement du peuple pour le progrès MPP, remplace Remis Dandjinou. M. Tamboura est titulaire, entre autres, d'un DESS en droit des Affaires de l'Université de Ouagadougou, d'un DESS Ingénierie et Gestion des Systèmes de Formation du CESAG de Dakar au Sénégal.

Ousmane Nacro, ministre de l'Eau et de l'Assainissement. Avant sa nomination à la tête de ce département, il était le directeur général de l'Agence d'exécution des travaux eau et équipement(AGETEER). Il a été élu le 22 novembre député du Mouvement du peuple pour le progrès de la province de la Sissili.

Modeste Yerbanga : ministre des Ressources animales et halieutiques. Ce médecin-pharmacien était avant sa nomination, président du conseil régional du Centre-Sud.

Bénéwendé Stanislas Sankara : ministre de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Ville. Avocat de formation, Me Sankara a été plusieurs fois député. Avant sa nomination, il était le premier vice-président de l'Assemblée nationale. Bénéwendé Stanilas Sankara a été aussi chef de file de l'opposition politique de 2009 à 2012.

Foniyama Elise Ilboudo/ Thiombiano : ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme : Elle est maître de conférences en histoire et archéologie à l'Université Joseph-Ki-Zerbo.

Dominique Marie André Nana : ministre des Sports et Loisirs : il a été employé à la Banque commerciale du Burkina en tant que Directeur des affaires juridiques chargé du recouvrement et du contentieux.

A ceux-là s'ajoutent quatre nouveaux ministres délégués dont Maxime Koné à l'Intégration africaine et aux Burknabè de l'extérieur, Maminata Traoré Coulibaly chargée de la Recherche scientifique ; Aimé Zongo aux Mines et Carrières et Louise Anne Go à l'Artisanat.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.