Madagascar: Huit personnes arrêtées dans l'affaire des 74 kilos d'or

À Madagascar, huit personnes ont été placées en détention préventive dans la nuit de vendredi à samedi, après leur audition au pôle anti-corruption, dans l'affaire de l'exportation illicite des «74 kilos d'or». Trois hommes en partance de Madagascar ont été arrêtés à Johannesbourg la semaine passée avec l'or en leur possession. Ils comptaient transiter par l'Éthiopie pour aller à Dubaï.

Le secrétaire général de l'Aviation civile malgache, les deux pilotes de l'avion qui a transporté les 74 kilos d'or, deux employés de la compagnie aérienne... Au total, huit personnes, uniquement des exécutants, ont été placées en détention préventive à Tsiahafy, la prison de haute sécurité de la capitale. C'est le résultat d'une enquête menée par la gendarmerie, la douane et la police des mines.

Les chefs d'accusation sont au nombre de neuf, selon le procureur de la République, Mamy Rakotomahefa. Faux et usage de faux, infraction douanière, mise en circulation de substance minérale avec des documents erronés, etc. Toujours selon le procureur de la République et d'après les investigations, l'or viendrait de Madagascar et serait originaire en partie d'une aire protégée de la province Mahajunga.

Dans un communiqué, la police sud-africaine explique être encore en train de sourcer l'origine de l'or et que l'audition des suspects a été repoussée au 12 janvier pour leur éventuelle libération sous caution.

Madagascar cherche toujours à faire extrader ses trois ressortissants incriminés en Afrique du Sud. Le ministre des Affaires étrangères malgache a d'ailleurs reçu dimanche 10 janvier la représentante de l'ambassadeur de l'Afrique du Sud pour déposer une demande de rapatriement d'or et d'extradition.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X