Sénégal: Projet de production de riz irrigué dans la vallée - Le Japon met à la disposition du Sénégal 37 milliards de FCFA

Amadou Hott, ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, et Motegi Toshimitsu, ministre des Affaires étrangères du Japon, ont procédé ce 10 janvier 2021, à la signature de l'échange de notes relatif au Projet de production de riz irrigué dans la vallée du Fleuve Sénégal, pour un montant de sept milliards cent soixante-neuf millions de Yens japonais (¥ 7.169.000.000), soit environ trente-sept milliards (37 000 000 000) de FCFA.

En marge de cette cérémonie, M. Hott a procédé également, avec le représentant Résident de la JIica au Sénégal, à la signature de l'Accord de prêt relatif au projet dont l'objectif est d'améliorer la productivité du riz irrigué dans la Vallée du Fleuve, contribuant ainsi à l'amélioration de la sécurité alimentaire.

Selon M. Hott, cet important projet permettra d'améliorer la productivité du riz irrigué dans la vallée du Fleuve, contribuant ainsi à l'amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction du déficit de la balance commerciale du Sénégal. Il a rappelé que la souveraineté alimentaire est un enjeu majeur du Plan d'actions prioritaires ajusté et accéléré (Pap 2A) pour la relance de l'économie.

«En 2020 nos deux pays ont commémoré le 60ème anniversaire de leurs relations diplomatiques et le 40ème anniversaire de l'envoi de volontaires japonais au Sénégal ; des évènements qui constituent une solide soupape d'une coopération au développement fructueuse et prometteuse », a déclaré Amadou Hott. Le ministre japonais a quant à lui souligner que son pays continuera à promouvoir la coopération avec le Sénégal dans la lutte contre le Covid-19, et la reprise économique entre autres, à l'horizon de la Ticad 8 qui se tiendra en Afrique en 2022. Il se réjouit que le Japon puisse participer à l'amélioration du taux d'autosuffisance alimentaire du Sénégal.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.