Gabon: Covid-19 - Joël Obiang Bibang fait son cheval de bataille

11 Janvier 2021

Le Maire du 2ème arrondissement de la commune d'Oyem est l'un des acteurs public locaux qui a pris la situation à bras le corps. D'autant dans son entreprise, il ne cesse de multiplier les actions sur le terrain, au mieux pour permettre aux populations de rayon administratif et ce depuis la déclaration de cette maladie dans notre pays de saisir l'existence de cette pandémie qui fait ravage à travers la planète. Considéré de part et d'autres comme étant le véritable relais de l'action des plus hautes autorités du pays dans la gestion de cette crise sanitaire à Oyem.

Il faut dire que la propagation du virus covid-19 a fortement impacté sur l'économie locale. De nombreux compatriotes et compagnies sont à bout de souffle. Notamment les propriétaires des bars, des boites de nuits etc. cet élu du PDG qui prend du galon, depuis qu'il s'est impliqué davantage dans la gestion de la crise sanitaire pour accompagner toute action et activité, visant à l'applicabilité et à la promotion des décisions prises par les plus hautes personnalités de la république.

A son actif, des journées de sensibilisation et de vulgarisation du respect des gestes barrières se déroulent à un rythme effréné dans les quartiers. De temps en temps, il est souvent adoubé du député Estelle Ondo dans certaines actions. C'est une épreuve de solidarité qui s'est instaurée dans ledit arrondissement.

- Tourisme : mission d'évaluation de sensibilisation des structures d'hébergement de seconde catégorie.

Récemment, une délégation de la direction général de l'hôtellerie, conduite par Steeve Tony Etoughe a séjourné dans le septentrion, dans le but de procéder à une évaluation et de sensibilisation à cette catégorie des structures hôtelières qui selon le directeur du contrôle des hôtels restaurants des établissements assimilés, aboutira à créer une base de donner. De ses visites effectuées sur le terrain. Il a dénombré beaucoup de manquements de un sur le plan esthétique, il n y a pas d'entretien, de l'extérieur tout comme à l'intérieur on y découvre des moisissures sur les murs ; plus grave les lits et matelas sont façon- façon.

Il y va dans le non-respect dans le non-respect des mesures barrières. Tout ce constat amène pour conclure aux autorités de recadrer ce secteur afin de favoriser à un environnement sain.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.