Afrique: Covid-19 - L'Afrique a dépassé le cap des 3 millions de cas

11 Janvier 2021

Le seuil des trois millions d'infections au nouveau coronavirus a été franchi lundi en Afrique, qui reste cependant le continent le moins touché dans le monde à ce jour.

Les lecteurs peuvent trouver des informations et des conseils sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) fournis par l'Organisation mondiale de la santé et les agences des Nations Unies ici.Pour les nouvelles quotidiennes d'ONU Info, cliquez ici.

L'Afrique recense exactement 3.047.625 cas confirmés de Covid-19, dont plus de 72.300 décès, selon le dernier décompte établi lundi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour l'instant, les pays les plus touchés sur le continent, en termes de nombre de cas positifs, sont l'Afrique du Sud, le Maroc, l'Egypte, la Tunisie, l'Ethiopie et l'Algérie.

L'Afrique du Sud, avec plus de 1,2 million de cas signalés, dont 32.824 décès, représente plus de 30 % du total des 54 pays d'un continent, qui a une population de 1,3 milliard de personnes. La moyenne hebdomadaire des nouveaux cas a augmenté au cours des deux dernières semaines dans le pays.

Selon les données de l'OMS, elle est passée de plus de 11.000 nouveaux cas dans la semaine du 28 décembre à plus de 30.000 nouveaux cas à celle du 4 janvier. La semaine dernière, l'Afrique du Sud a comptabilisé plus de 100.000 nouveaux dont plus de 3.600 décès. Cette hausse des cas intervient alors que le pays est confronté à une résurgence de la maladie, provoquée par une variante du virus plus contagieuse qui se propage rapidement.

L'Afrique du Nord, l'une des régions la plus touchée du continent

Au cours des derniers mois, deux variantes différentes du « SRAS-CoV-2 » ont été signalées à l'OMS comme des faits de santé publique inhabituels au Royaume-Uni, sous le nom de « COV 202012/01 », et en Afrique du Sud, sous le nom de « 501Y.V2 ».

Mais selon l'Agence sanitaire mondiale de l'ONU, il n'existe pas, à ce stade, de preuve évidente que la nouvelle variante sud-africaine soit associée à une maladie plus grave ou à des résultats plus défavorables.

« Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre l'impact sur la transmission, la gravité clinique de l'infection, les diagnostics de laboratoire, les thérapies, les vaccins ou les mesures préventives de santé publique », a fait valoir l'OMS dans son dernier bulletin épidémiologique.

Dans l'ensemble, l'Afrique du Nord reste la partie du continent la plus touchée. Parmi les pays les plus frappés par la maladie figurent le Maroc (452.532 cas et 7.743 décès), l'Egypte (149.792 cas et 8.197 morts), la Tunisie (159.276 cas et 5.215 décès), la Libye (104.745 cas et 1.581 morts) et l'Algérie (101.913 cas et 2.803 décès).

En Afrique subsaharienne, l'Éthiopie a également dépassé le seuil des 100.000 cas. Addis-Abeba recense exactement 127.792 contaminations dont 1985 décès. De son côté, le Nigeria comptabilise plus de 97.000 cas d'infection dont 1.342 morts.

Face à la récente apparition sur le continent de nouveaux variants de la Covid-19 qui semblent avoir une transmissibilité plus forte, l'OMS avait appelé, à la fin de l'année dernière, les pays africains à renforcer la surveillance et l'analyse génomique afin de détecter toutes nouvelles mutations et de renforcer les efforts pour enrayer la pandémie.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.