Madagascar: Mananara Nord - Un beau-père viole sa petite nièce

Une fillette de 9 ans a été violée à Ambodivohitra Mananara Nord, le lundi 4 janvier. L'auteur, son beau-père, a failli être lynché par une foule en furie. Il est maintenant en prison.

Encore et encore. Une pauvre fille, âgée d'à peine 9 ans, a été victime d'agression sexuelle commise par son beau père de 28 ans. Ce crime sordide s'est passé le lundi 4 janvier, dans le fokontany d'Ambodivohitra, de la commune rurale d'Agnalanampotsy, appartenant au district de Mananara Nord.

Selon la gendarmerie locale, la mère de l'enfant est la compagne du jeune homme. Ils ont commencé à vivre ensemble, tous les trois, depuis un mois.

La semaine passée, la femme est allée au champ, laissant à la maison sa fille avec son concubin. Ce dernier a alors profité de cette absence pour passer à l'acte. La mère n'aurait rien remarqué à son retour.

Le lendemain, l'enfant s'est plainte d'avoir eu mal. Elle n'a pas hésité à tout raconter à sa mère. Elle a dénoncé son beau-père.

Nié en bloc

La nouvelle s'est répandue comme dans tout le village. Indignés, les habitants se sont regroupés pour capturer le pédophile. Ils s'apprêtaient déjà à le lyncher quand le chef fokontany a appelé le commandant de brigade (CB) de la gendarmerie. Le chef du district a également été informé de la situation. « En attendant la préparation des éléments d'intervention, nous avons essayé de négocier par téléphone avec l'autorité locale. Nous avons réussi à la convaincre d'arrêter la vindicte populaire.» a raconté un responsable à la brigade.

En chemin, l'escadron envoyé a croisé les villageois avec le captif. Il a été amené à Mananara Nord pour un interrogatoire.

Au cours de son enquête, le pervers a nié les faits. D'après lui, la mère de l'enfant et lui avaient un problème. Il s'est dit ainsi être victime d'un complot.

La gendarmerie a adressé une réquisition à une personne qualifiée pour réaliser les constatations et l'examen médical de la victime. « Il a été confirmé que la fille s'est fait déflorer », explique la gendarmerie. Le violeur a été présenté au ministère public, à Maroantsetra, en fin de semaine dernière. Il se trouve maintenant en détention préventive.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.