Cote d'Ivoire: Pour avoir glané des prix internationaux - Michel Gohou, Mamadou Bomou et Brigitte Bleu honorés par Dominique Ouattara

11 Janvier 2021

La célébration du mérite et de l'excellence. C'est le sens de la cérémonie qui a eu lieu hier au cabinet de la 1ère Dame, Dominique Ouattara, à Cocody.

A cette occasion, les artistes comédiens ivoiriens Michel Gohou, Mamadou Bomou et Brigitte Bleu ont été honorés par l'épouse du président de la République.

Cela, parce que ces créateurs ont glané des trophées, à l'international, faisant ainsi honneur à la Côte d'Ivoire. Après donc leur sacre, Michel Gohou, Bomou Mamadou et Brigitte Bleu ont tenu à présenter leurs trophées à la 1ère Dame, « la marraine attitrée » des artistes de Côte d'Ivoire.

En retour, pour témoigner toute sa fierté, à ses filleuls, la First-lady ivoirienne a bien voulu les célébrer. Michel Gohou, humoriste, acteur, producteur et Mamadou Bomou, parolier, surnommé « le maitre de la parole », ont remporté respectivement les Prix africains de développement (Padev) du meilleur humoriste et du meilleur parolier africain.

C'était le 21 octobre 2020 à Kigali, au Rwanda. Quant à Brigitte Bleu, actrice, réalisatrice, elle a remporté en février dernier, à Abuja, au Nigeria, pour sa série « Les larmes de l'amour », le Prix de la meilleure série télé et le Prix du meilleur scénario série télé dans l'espace Francophone, au cours du Zafaa Global Awards 2020. Une fierté pour la Côte d'Ivoire.

« Ces distinctions consacrent votre talent artistique. Vous faites la fierté de la Côte d'Ivoire, vous faites honneur à notre pays et je vous félicite à nouveau et vous remercie pour le modèle que vous représentez pour les nouvelles générations », a déclaré Mme Dominique Ouattara.

Qui n'a pas manqué de saluer le mérite de ces artistes. « Vous avez travaillé avec rigueur et abnégation depuis de longues années et aujourd'hui vos compétences sont reconnues sur le plan international. Je voudrais que vous sachiez que je suis fière de vous. Bonne suite de carrière à tous », a-telle souhaité.

Séance tenante, la Première dame a accepté d'être la marraine du futur comité de sélection qui va promouvoir les artistes qui positionnent la Côte d'Ivoire tant au niveau national qu'international. Une demande faite un peu plus tôt par la ministre de la Culture et de la Francophonie, Dr Raymonde Goudou Coffie.

Le fruit du sérieux et l'abnégation au travail « J'ai découvert, Mme la Première dame, un monde extrêmement riche, avec des compétences variées et de qualités. Au bout, c'est l'excellence que vous prônez et que vous avez toujours favorisée. Merci d'accepter, Mme la Première dame, de parrainer cette nouvelle initiative qui va encore positionner notre pays sur l'échiquier mondial », a indiqué la ministre.

Elle n'a pas, non plus, manqué de rappeler que la Première dame a, elle-même, été lauréate du prix Padev en 2012. Une distinction marquant ainsi la reconnaissance de la valeur et de la qualité des actions en faveur de l'éducation et de la protection des enfants de Mme Dominique Ouattara. Les trois artistes primés ont, tour à tour, exprimé « leur fierté d'être reçus par la maman des artistes ».

Pour Brigitte Bleu, « c'était inespéré », pour Michel Gouhou « ce n'est que le début », quand pour Mamadou Bomou « C'est le signe de la reconnaissance ».

Chacun des trois artiste est repartis avec trois millions FCFA de la part de l'épouse du président de la République. La fête a marqué son clou par la prestation de l'artiste sud-africaine en vogue, Nomcebe Zikode, avec son tube à succès planétaire « Jérusalema ». Elle était également venue présenter ses civilités à la First-lady ivoirienne.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.