Cote d'Ivoire: Présidence de la CAF/Jacques Anouma (Candidat ) - "Il est plus que jamais temps d'avancer dans la bonne direction"

11 Janvier 2021

Jacques Anouma a une vision claire de ce qu'il veut de la Confédération africaine de football (CAF). Porteur du projet "Servir le football africain", le candidat à la succession du Malgache Ahmad appelle la communauté du football à agir dans la solidarité et l'union afin de "porter haut le football africain sur la scène mondiale".

"L'Afrique du football a besoin d'un nouveau départ basé sur une vision claire de la stratégie à développer. Notre vision d'une CAF forte et conquérante est déclinée dans un projet baptisé «Servir le football africain". Ce projet est guidé par trois grands principes : Modernité - Responsabilité - Transparence, et des valeurs intangibles : éthique, équité, générosité, proximité", a exposé l'envoyé spécial de la CAF et de la FIFA.

L'ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), dans son projet, met un point d'honneurs la gouvernance de l'institution. Un chantier pour lequel il appelle les acteurs à "conjuguer leurs efforts". "Il est plus que jamais temps d'avancer dans la bonne direction. Nous devons montrer au monde de quoi l'Afrique du football est capable. Nous devons conjuguer nos efforts pour une meilleure gouvernance de la CAF", a dit Jacques Anouma.

Le président d'honneur de la FIF s'engage à faire du professionnalisme et développement effectif du football sur le continent africain son leitmotiv. "Nous entrons dans une nouvelle ère du football africain. C'est l'heure de la révolution du football africain. Le coup de sifflet pour le renouveau du football africain retentira bientôt!", a-t-il lancé.

En lice pour l'élection du président de la CAF, le 12 mars prochain, Rabat au Maroc, Jacques Anouma a été jugé éligible par la commission de gouvernance de la CAF.

Le Sénégalais Augustin Senghor a également eu le quitus de la gouvernance de la CAF pour se présenter l'élection. Le président sortant, suspendu pour cinq par la FIFA, a été jugé inéligible.

Par contre le Mauritanien Ahmed Yahya et le Sud-africain Patrice Motsepe ont été recalés en attendant de procéder à des vérifications supplémentaires, le 28 janvier 2021.

Le processus confié à la FIFA C'est dans cette situation que le comité d'urgence a décidé de confier le processus à la FIFA. Réuni, samedi pour visioconférence suite à la publication des travaux de la Commission de gouvernance, le comité d'urgence présidé par le président par intérim, le Congolais Constant Omari, a enjoint Michel Brizoua-Bi à faire acheminer toutes les candidatures à la commission de contrôle de la FIFA.

"La commission de gouvernance de la CAF devra soumettre, à la commission de contrôle de la FIFA, les candidatures reçues pour le poste de président de la CAF, étant entendu que le président de la CAF a vocation à devenir le viceprésident de la FIFA. La commission de gouvernance de la CAF devra déterminer, avec la commission de contrôle de la FIFA, une date d'officialisation dans les plus brefs délais, de la liste définitive de tous les candidats à toutes les élections à savoir : membres du comité exécutif, membres conseil de la FIFA et président de la CAF", a mentionné la CAF donne une note d'information sur son site.

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.