Ethiopie: Hommage à la bergère Agitu Ideo Gudeta, icône féministe, assassinée en Italie

Le 29 décembre dernier, la bergère éthiopienne Agitu Ideo Gudeta était assassinée par l'un de ses employés dans sa ferme de la province du Trentin, en Italie. Cette ancienne militante contre l'expropriation des terres avait été contrainte à l'exil il y a onze ans.

Arrivée en Italie en tant que réfugiée, Agitu Ideo Gudeta s'était lancée dans l'élevage de chèvres. Sa force de caractère et ses succès agricoles l'ont fait connaître au monde entier. Elle était devenue une fierté nationale en Éthiopie, où son corps a été rapatrié ce mardi matin.

Au petit matin, le cercueil d'Agitu Ideo Gudeta a été déposé à même le tarmac de l'aéroport de Bole à Addis-Abeba. Pendant de longues minutes, la famille a pleuré une fille et une sœur. « C'était une bonne personne. Très forte. C'était un exemple pour les femmes ici, témoigne son frèreKiya Ideo. J'espère que toutes les femmes fortes suivront son parcours et la prendront pour modèle. »

Celle qui a développé son élevage en Italie et bâti sa réputation à la sueur de son front est devenue un symbole de l'entrepreneuriat et l'émancipation des femmes éthiopiennes. Devant l'aéroport, des dizaines de conductrices se sont d'ailleurs réunies en hommage.

Elles font partie d'un nouveau service de taxi 100% féminin. « C'est une des femmes les plus fortes que je connaisse. On la soutient et on lui est reconnaissante pour ce qu'elle a fait pour nous. Nous aussi maintenant nous sommes des femmes fortes qui travaillons dur », affirme Serkalem.

Un hommage national aura lieu jeudi à Addis-Abeba, cette ville que Agitu Ideo Gudeta avait dû fuir en 2010 après les manifestations contre l'accaparement des terres au sein de la capitale éthiopienne.

A La Une: Ethiopie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.