Ile Maurice: Connections Ltd - 90 employés se retrouvent sur le pavé

Ils sont venus au ministère du Travail à Port-Louis, en quête d'une réponse à leur problème car ils se retrouvent sans emploi. Ces travailleurs de l'agence de tourisme Connections Ltd espèrent que le ministère leur viendra en aide. Ils ont rallié à leur cause la Private Sector Employees Union (PSEU), qui est affiliée à la General Workers Fédération (GWF).

La rage au ventre face à l'injustice dont ils se disent victimes, les employés de cette agence de tourisme ne décolèrent pas. Depuis mars dernier, la grande majorité ne travaille plus. Et en novembre dernier, la compagnie leur a fait comprendre qu'elle va entrer en liquidation car elle ne peut plus assurer ses services.

Et cela au grand dam des employés. «Nous avons des prêts auprès des banques et nous nous retrouvons sur le pavé. Qu'allons-nous faire ?» lancent des employés présents devant la Victoria House. «Nous avons donné beaucoup de nous-mêmes afin que la compagnie continue à prospérer. Et aujourd'hui, regardez où nous en sommes», s'insurgent d'autres. «Selon ce que nous avons entendu, il existe une loi pour que toutes les compagnies, qui ont fait appel au ministère pour une aide du Wage Assistance Scheme, n'ont pas le droit de licencier le personnel ou encore d'entrer en liquidation. Mais qu'est-ce que le gouvernement compte faire pour nous venir en aide ?»

Face à la détresse de ces travailleurs, Ashok Subron a tenu à leur apporter son soutien. Selon lui, ce ne sera pas la première compagnie à mettre la clé sous le paillasson de cette manière et d'autres employés vont également subir la même mésaventure.

Il ajoute que cette compagnie a fait un chiffre d'affaires de Rs 250 millions en octobre 2019. «Cette compagnie est allée chercher l'aide de la Mauritius Revenue Authority (MRA) en 2020. Elle n'a pas payé le boni de fin d'année. Et le 6 janvier, lors d'une réunion, elle annonce qu'elle va entrer en liquidation. Et à cette même date, les employés ont reçu une lettre pour leur dire que leur contrat prend fin.»

Non-paiement du boni

C'est dans cette optique qu'Ashok Subron, des membres de la PSEU, ceux de la GWF et des employés de la firme Connections ont rencontré Mariaven Caremben, conseiller au ministère du Travail. Plusieurs points ont été soulevés lors de cette rencontre, notamment le paiement des salaires dus avant que la compagnie n'entre en liquidation et le non-paiement du boni 2020.

Le ministère compte enquêter sur ces faits. Et à l'issue de la rencontre, le syndicaliste Subron a également réclamé le paiement à chaque employé d'une compensation de trois mois de salaires par année de service.

Par ailleurs, Ashok Subron compte déposer auprès du Redundancy Board. «Il y a eu plusieurs violations dans le cas des employés de Connections Ltd. Même si une compagnie entre en liquidation, la direction se doit d'informer le Redundancy Board. En donnant uniquement une lettre de fin de contrat aux employés, la compagnie et le liquidateur sont contre la loi.» Connections Ltd existe depuis 1996. Créée par un Allemand, elle offre plusieurs facilités aux touristes qui vont de la réservation de leur séjour à différentes activités autour de l'île. Plus de 90 employés se retrouvent aujourd'hui sur le pavé.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.