Congo-Brazzaville: Pointe-Noire - Le premier module du marché central va accueillir 2 140 commerçants

Le premier compartiment du plus grand marché en construction dans la capitale économique devrait être livré dans un délai relativement court.

« En ce qui concerne la construction du marché domanial de l'arrondissement Lumumba à Pointe-Noire, le gouvernement entend mettre en service, à court terme, le premier module de cette infrastructure moderne offrant 2140 places aux usagers », déclarait le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, dans son discours sur l'état de la Nation, devant le Parlement réuni en congrès, le 23 décembre dernier.

La nouvelle a sans doute soulagé les commerçants installés le long du mur de clôture du marché en chantier qui attendent inlassablement la fin des travaux sous les parasoleils. « Ici, en cas de pluie ou autre intempérie, on ne peut pas se mettre à l'abri. Il est plus confortable d'être dans le marché démoli depuis cinq ans et dont les travaux se poursuivent toujours », a expliqué, il y a quelques semaines, Armel Yekomono, vendeur de friperie.

Echafaudage et vrombissement d'engins par-ci, coups de marteau par-là, depuis un certain temps, le rythme de travail des ouvriers perchés sur les hauteurs du bâtiment R+2 en construction a repris de la vitesse, notamment au niveau du premier module attendu, qui doit être livré sous peu. En rappel, les travaux de cette infrastructure ont été lancés en 2017, puis arrêtés momentanément. Repris, ils sont presque vers la fin.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.