Congo-Kinshasa: Sacrée union !

Un cirque est une troupe d'artistes, traditionnellement itinérante, qui comporte le plus souvent des acrobates, propose des numéros de dressage et de domptage d'animaux et donne des spectacles de clowns et des tours de magie. Plus généralement, au XXième siècle, le cirque était un spectacle vivant populaire organisé autour d'une scène circulaire, précise Wikipédia.

A titre comparatif, depuis la rupture de la coalition FCC-CACH et la naissance "inattendue" de l'Union sacrée, l'arène politique RD Congolaise s'agite et ressemble davantage à un cirque remplit de «clowns politiques» qui n'ont presque pas des personnalités à faire valoir aux yeux du commun des mortels. Tenez !

La grande traversée de certains hommes politiques, du FCC à l'Union sacrée, continue à faire couler beaucoup d'encres. Le Front Commun pour le Congo se vide. Ceux qui ont été qualifiés des fidèles des fidèles ont tourné le dos à Joseph Kabila, se laissant embarquer dans un bateau qui ne semble refuser personne. Bitakwira, Paluku, Ngoy Kasanji, Mbikayi, bientôt Mende, bienvenue à la blanchisserie. Union sacrée, sacrée union !

Une charte de bonne conduite que tous les adhérents devront signer à l'avenir fera-t-elle oublier la mauvaise gestion du passé des anciens Kabilistes ?

L'allégeance à l'Union sacrée n'est-elle pas fondée sur base de partage des postes ? Dans tous les cas, maints analystes politiques n'excluent pas cette dernière hypothèse.

Car, avec la recomposition de la majorité à l'Assemblée Nationale et la nomination du Sénateur Bahati Lukwebo comme informateur, la gestion des ambitions pour des postes des responsabilités sera certainement au rendez-vous.

Les uns envient la primature, d'autres lorgnent le Bureau de l'Assemblée nationale, d'autres encore les entreprises étatiques ou les institutions d'appui à la démocratie.

A cette allure, cette nouvelle structure risque de se transformer en "FCC bis" qui, aujourd'hui, a su montrer clairement ses limites en ne réussissant pas de hisser la RDC dans le firmament des nations puissantes de l'Afrique sur le plan économique et social.

Les erreurs du passé doivent impérativement servir d'exemples aujourd'hui. Faisant autrement, c'est de creuser délibérément notre propre tombe et celle de nos enfants et nos petits enfants. Vivement la primauté de l'intérêt général.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.