Sénégal: Individus interpelés pour non-respect du couvre-feu - L'ONLPL dépêche une équipe pour s'enquérir de la situation

13 Janvier 2021

Des membres de l'Observateur national des Lieux de Privation de Liberté (ONLPL) se sont rendus à la Brigade de gendarmerie de Ouakam dans le but de vérifier les conditions de détention des gardés à vue notamment le respect du protocole sanitaire dans le contexte de la nouvelle vague de la Covid-19.

La visite intervient suite à une information par voie de presse faisant état «d'une opération de police effectuée le week-end dans les quartiers de Ngor et Almadies qui a abouti à l'interpellation et la mise en garde à vue, d'environ 43 personnes de diverses nationalité», informe un communiqué de l'ONLPL. Les individus concernés ont été interpelés pour non-respect de l'arrêté ministériel sur le couvre et l'interdiction de rassemblement.

La présidente de l'ONLPL (... ) en vertu de l'article 5 de la loi n°2009-13 du 02 mars 2009 s'est autosaisie et a dépêché une équipe d'observateurs aux fins d'effectuer une visite à la Brigade de gendarmerie de Ouakam où les personnes arrêtées, composées de 22 femmes et 21 hommes, ont été retenues, indique la note.

Conformément au mode de fonctionnement de l'ONLPL «un rapport avec le cas échéant, des avis recommandations et/ou propositions, sera dressé et envoyé aux autorités compétentes», précise le communiqué.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.