Sénégal: Bilan mi-parcours Ligue 1 France - Les Lions entre satisfaction, baisse de régime et irrégularité

13 Janvier 2021

La phase aller du championnat de Ligue 1 française s'est achevée samedi dernier. Les Lions ont connu des fortunes diverses. Des joueurs comme Boulaye Dia et Habib Diallo ont donné satisfaction à leurs clubs. Mais beaucoup se sont illustrés par une baisse de régime et une irrégularité flagrante.

Après 19 journées de Ligue, l'Olympique Lyonnais caracole en tête du championnat de France. Champions d'automne, les Gones ont dominé cette première partie de l'exercice 2021 qui a vu des Sénégalais alterner le bon et le moins bon. Le plus en vue est Boulaye Dia. Buteur vedette de Reims (14e, 21 pts), l'attaquant international sénégalais, auteur de 12 buts (45% des buts de Reims) en 17 matches (1572 minutes de jeu) est l'homme en forme de cette première moitié de la saison et fait les beaux jours du club champenois qui risque de le perdre lors du mercato hivernal. Des clubs comme West Ham, en Premier League anglaise, sont à l'affût pour l'enrôler ; même si le «monsieur but» de Reims n'a pas été clair par rapport à son avenir.

Recrue la plus chère de l'histoire du Racing Club de Strasbourg (il a été acheté 10 millions d'euros), Habib Diallo a prouvé qu'il méritait bien que le club alsacien casse sa tirelire. En effet, l'ancien artificier du Fc Metz n'a pas attendu trop longtemps pour s'intégrer au sein de l'effectif strasbourgeois. En 13 matches avec le Racing Club de Strasbourg, il a inscrit 7 buts, devenant ainsi l'un des hommes forts de cette équipe de Strasbourg (15e 20 pts), qui s'est un peu éloignée de la zone rouge. Après 19 journées, les Alsaciens comptent 6 points d'écart avec la 17e place et Habib Diallo n'est pas étranger à cette performance.

Annoncé plusieurs fois sur le départ, Idrissa Gana Guèye est plus que présent au Psg (2e, 39 pts) et continue de tenir son rang malgré une saison minée par des blessures (il a raté quatre matches). Le champion de France en titre a disputé 15 matches dont 12 comme titulaire (882 minutes jouées) et a réussi la prouesse d'inscrire deux buts contre Angers (6e journée) et Strasbourg (17e journée). L'ère Pochettino pourrait marquer un nouveau départ pour le milieu de terrain sénégalais.

Avec Metz (12e, 25 pts), il aurait pu faire une très belle première moitié de saison, mais Ibrahima Niane a été freiné par une rupture du ligament croisé, qui a brisé son élan. Auteur de six buts en autant rencontres (475 minutes), Niane, indisponible neuf mois, devra encore prendre son mal en patience. En son absence, Opa Nguette, a alterné le bon et le moins bon ; seulement 3 buts en 16 matches (1139 minutes de jeu). Papa Ndiaga Yade en seulement 13 matches joués (394 minutes) pour un but inscrit contre Nîmes (9e journée) et Mamadou Lamine Guèye (711 minutes jouées) n'ont guère fait mieux.

Mbaye Niang, un avenir en question

À Rennes (5e, 33 pts), ce n'est plus le parfait amour entre Mbaye Niang et son entraîneur, Julien Stephan. Meilleur buteur du club lors du dernier exercice, l'international sénégalais ne s'est toujours pas remis des déceptions nées de son transfert avorté (Marseille et Saint-Etienne). Conséquence, Niang qui a dû faire face à la concurrence avec Sehrou Guirassy et Martin Terrier en attaque, a mal entamé la saison. Et il a fallu attendre la 11e journée contre Bordeaux pour voir sa première apparition et la 14e contre Nice pour le voir inscrire son premier et unique but de cette première partie de la saison. Avec 421 minutes de temps de jeu, l'ancien attaquant, lié au club jusqu'en juin 2023, n'a pas encore un temps de jeu à la hauteur de ses aspirations. Et il pourrait quitter le Stade Rennais avant la fin du mercato hivernal. Alfred Gomis également n'est pas bien loti. Les blessures sont passées par là. Recruté par Rennes pour pallier le départ d'Edouard Mendy qui a rejoint Chelsea, Gomis n'a disputé que cinq matches pleins sous ses nouvelles couleurs. Il n'a plus été aligné depuis le nul (1-1) contre Strasbourg et a raté les 7 dernières sorties du Stade Rennais dont 5 pour cause de blessures.

S'il n'est plus en vue comme lors de la saison 2017-2018, Youssouf Sabaly, le défenseur de Bordeaux (10e, 26 pts) peut se targuer d'avoir été le joueur sénégalais le plus utilisé en Ligue 1 lors de cette première moitié de saison. Titularisé à 18 reprises (1575 minutes), il n'a raté qu'une seule rencontre, contre Montpellier (10e journée). Tout le contraire de Racine Coly qui n'a disputé que 16 minutes avec Nice (13e, 23 pts). Sous-utilisé du fait de la forte concurrence, le défenseur sénégalais, sous contrat avec les Aiglons jusqu'en juin 2022, est annoncé à Amiens, l'ancien club de Moussa Konaté, où il pourrait faire l'objet de prêt.

Autre joueur sous-utilisé : Sidy Sarr. À Nîmes, lanterne rouge, le milieu défensif sénégalais qui fait lui aussi face à une rude concurrence, n'a été utilisé qu'en 7 matches dont 4 comme titulaires (331 minutes). Pis, il a aligné 8 rencontres sans figurer dans l'effectif nîmois. À Angers (7e, 30 pts), Sada Thioub également tarde à prendre son envol. L'ailier droit des Lions n'affiche qu'un petit but à son compteur ; une réalisation qui date du 27 septembre dernier contre Brest (5e journée). Thioub n'a pas été très régulier (14 matches dont 6 comme titulaire). Absent depuis la rencontre contre Lyon (11e journée), Sada a raté trois matches (Lens, Lorient, Saint-Etienne) et a disputé un bout de match contre Strasbourg (8 minutes), Losc (10 minutes) et Monaco (14 minutes). Recruté cette saison par Dijon (18e, 14 pts), Moussa Konaté a attendu son septième match pour marquer son premier but (contre Nantes, 14e journée) et trois journées plus tard pour s'illustrer avec un doublé (contre Nîmes, 17e journée). L'ancien attaquant d'Amiens a disputé 12 matches dont 7 comme titulaire (577 minutes jouées) devra faire beaucoup mieux lors de la seconde moitié du championnat.

Boulaye Dia dans l'équipe type de la Ligue 1

La France a dévoilé l'équipe type des meilleurs joueurs dans cette première partie de championnat. Co-meilleur buteur de la Ligue 1 française à égalité avec Kylian Mbappé (12 réalisations), Boulaye Dia tient logiquement sa place en attaque. Auteur de débuts timides sous ses nouvelles couleurs (3 buts inscrits en 18 rencontres en 2018-2019), le joueur portera son total à 7 réalisations en 24 matches lors de sa seconde saison pour confirmer sa nette progression. Mais cet exercice 2020-2021 est plus abouti au plan personnel. Boulaye Dia détonne de par sa prestance, enchaine les bonnes performances, mais surtout les buts puisqu'il en est déjà à 12 réalisations et une passe décisive en 17 matches joués, soit un ratio de 0,7 but par match. Des statistiques suffisantes pour maintenir son équipe à la 14e place à 7 points du premier relégable. Seulement, le joueur pourrait ne pas continuer à enflammer la Ligue 1, car suscitant l'intérêt de plusieurs clubs dont West Ham qui veulent s'attacher ses services. Le club londonien est même prêt à accéder à toutes les exigences de son homologue français qui en demande 15 millions d'euros pour le laisser partir. Dans l'équipe type de cette première partie du championnat dominée par Lyon, Boulaye Dia figure en toute logique au front de l'attaque en compagnie de Burak Yilmaz (Lille) et Memphis Depay (Olympique lyonnais).

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.