Sénégal: Disparition de Diary Sow à Paris - La presse de l'hExagone se lance dans la recherche

13 Janvier 2021

Relayée largement par les médias sénégalais, l'affaire de la disparition de Diary Sow a finalement eu un écho dans la presse de l'Hexagone. Ce, après la mobilisation des Sénégalais de France avec une distribution de flyers, la publication de célébrités comme Gilles Verdez, Omar Sy et la sortie des autorités diplomatiques sénégalaises, entre autres, pour retrouver la jeune étudiante portée disparue depuis le 4 janvier dernier.

Des articles ou des reportages sur la disparition de Diary Sow à Paris se multiplient dans la presse de l'Hexagone même si au début certains sénégalais avaient déploré leur silence. Hier, mardi 12 janvier, France24 qui avait déjà parlé de la disparition « inquiétante », a ouvert l'une de ses éditions sur l'affaire de la jeune sénégalaise avec un témoignage d'une étudiante qui dit avoir fait un covoiturage avec Diary Sow et se sont quittées à Montparnasse à Paris pour aller chacun de son côté. Cette information est suivie d'un autre reportage chez sa famille à Malikounda dans le département de Mbour.

Depuis quelques jours, la presse hexagonale s'est donc emparée de l'affaire de la disparition à Paris de la jeune sénégalaise Diary Sow. BFM TV, TV5 Monde, Cnews, le Monde.fr sont autant de médias qui ont rebondi sur l'information. De l'alerte de son lycée, à la plainte déposée, la manifestation des Sénégalais de France, au parcours et à la description de la jeune fille à travers des photos, des tweets de Serigne Mbaye Thiam, du Consulat du Sénégal à Paris et de plusieurs médias sénégalais, aucun détail n'a été laissé pour relayer la disparition et permettre de retrouver la «meilleure élève du Sénégal».

LA «FUGUE N'EST PAS EXCLUE»

Sur le site ouest-France.fr, il est écrit que la «fugue n'est pas exclue». «Toutes les pistes, y compris celle de la fugue, sont envisagées après la disparition le 4 janvier d'une jeune étudiante sénégalaise à Paris, Diary Sow, très connue dans son pays où elle incarne un modèle de réussite scolaire», lit-on dans lesite.TV5 a également parlé de la disparition de la jeune étudiante. Le média a fait part de la mobilisation des Sénégalais pour la retrouver.

Le site parisien.fr tout comme Libération.fr est aussi revenu sur l'enquête déjà ouverte à Paris pour retrouver l'étudiante Diary Sow avec sa photo. «La police judiciaire parisienne tente de retrouver Diary Sow, étudiante sénégalaise portée disparue depuis le 4 janvier. La jeune femme ne s'est pas présentée en cours, au lycée parisien Louis-le-Grand, après les vacances de Noël», avait révélé France24. BFMTV évoque aussi l'affaire en revenant sur le brillant parcours de la jeune sénégalaise de 20 ans Diary Sow qui a remporté deux fois le prix de la «meilleure élève du Sénégal» et publié un livre en 2020, «Sous le visage d'un ange». Elle est arrivée en France il y a un an et demi, après avoir décroché une bourse d'excellence», raconte le média.

A l'annonce de la disparition de Diary Sow, des personnalités comme Omar Sy ou l'animatrice Hapsatou Sy se sont mobilisés pour médiatiser l'affaire et la retrouver. Tout comme Gilles Verdez. «Il faut absolument une mobilisation des services de l'Etat et de la police française pour retrouver Diary Sow, la jeune étudiante sénégalaise de Louis-Le-Grand à Paris. Cette élève modèle n'a pas donné de nouvelles depuis plusieurs jours et sa disparition est très inquiétante», avait tweeté le journaliste. Toutefois, sa sortie avait fait l'objet d'une polémique. D'aucuns se demandaient s'il allait le faire si c'était une personne blanche qui était portée disparue.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.