Sénégal: Fin de vie des permis de conduire sous format papiers «roses» - Rush à Capp Karangë, pour l'obtention de permis numérisés

13 Janvier 2021

Les permis de conduire sous format papiers «roses» ne sont plus valables au Sénégal. Environ deux (2) ans et demi après le démarrage des opérations d'enrôlement pour les nouveaux titres de transports biométriques numérisés, l'Etat se débarrasse définitivement des «permis roses». Par conséquent, ils ne donnent plus droit à circuler sur l'ensemble du territoire national. Suffisant pour que les retardataires prennent d'assaut les différents centres d'enrôlement, depuis hier mardi, pour se mettre en règle.

Près de deux (2) ans et demi après le lancement officiel du projet «Capp Karangë» par le président de la République, Macky Sall, le 03 août 2018, consacrant le démarrage de l'enrôlement des usagers pour l'obtention des titres de transport notamment les permis de conduire et cartes grises biométriques numérisés, etc. le Sénégal enterre définitivement les «permis roses».

A travers un communiqué rendu public avant-hier, lundi 11 janvier 2021, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a pris la décision d'appliquer l'arrêt immédiate des anciens permis de conduire. Donc à compter d'hier, mardi 12 janvier 2021, ces titres de transport ne donnent plus droit à circuler sur l'ensemble du territoire national.

Conséquence de cette décision du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement d'interdire définitivement les permis de conduire au «format papiers roses» au profit des permis biométriques numérisés, les centres de dépôt commencent à être envahis par les usagers, depuis hier mardi.

En atteste, au niveau des sites de «Capp Karangë» situés au CICES et à Lat-Dior, c'est l'affluence autour de l'enrôlement et le retrait des nouveaux permis de conduire, nous fait savoir l'agent chargé du retrait des permis. «Depuis ce matin (hier mardi matin, ndlr) on enregistré plus de 230 cas d'enrôlement et autant pour la récupération des permis de conduire numérisés. Cette situation est due à un laxisme de la population parce qu'elle préfère toujours attendre le dernier moment pour faire le nécessaire», confit-il.

Cet avis est bien partagé par Babacar Seye, chauffeur de taxi qui était venu récupérer son permis de conduire. «J'ai été retenu pour n'avoir pas travaillé durant tout ce temps et j'avais en ma possession le récépissé. Heureusement pour moi j'ai su la nouvelle très tôt et du coup j'en ai profité pour venir le récupérer. Je l'ai reçu sans aucune difficulté. Par ailleurs, je conduisais avec l'ancien permis qui était toujours valable.»

De son côté, un jeune taximan du nom de Madické Diallo trouvé à la gare de Lat-Dior exhorte ses collègue chauffeurs à aller se procurer des nouveaux permis, pour ne pas avoir de problème avec les autorités compétentes. «Je suis d'accord avec cette décision parce qu'on l'avait dit depuis presque 2 ans. Et celui ou celle qui ne part pas déposer ou récupérer son nouveau permis a tort ; le gouvernement a fait son travail. Et il n'y a aucun difficulté pour avoir son nouveau permis parce que si tu as ton ancien permis, il suffit tout simplement de le photocopier, ensuite tu donnes 10.000 F CFA, on enregistre et en même temps on te prend en photo.

Et quelque jour après, on t'appelle pour venir récupérer le permis. C'est le processus d'enrôlement. Voilà, regardez ma carte, je l'ai récupéré depuis. Et je pense que le dernier délai, c'est ce mardi (hier, ndlr) et j'exhorte mes frères taximen à faire tout pour se mettre en règle avant qu'il ne soit trop tard», dit-il.

Le ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement a rappelé, dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien, avant-hier lundi, que les permis de conduire sous format papiers «roses» ne sont plus valables. Par conséquent, ils ne donnent plus droit à circuler sur l'ensemble du territoire national. Toutefois, la source s'est empressée de préciser que les opérations de remplacement des anciens permis de conduire au «support papiers roses» par les permis de conduire numérisés se poursuivent dans tous les sites «Capp Karangë» situés dans le territoire national, hormis celui de la Direction des Transports routiers, à Hann (Ex TP-Som de Hann Mariste).

Ainsi, il est fortement recommandé à tous les Sénégalais retardataires de procéder au remplacement de leurs «permis roses» le plus tôt possible. Car, circuler avec cet ancien titre de transport constitue une infraction dont les sanctions sont prévues par le Code de la route, préviennent les services de Mansour Faye.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.