Afrique de l'Ouest: Marché des titres de la dette publique - Le volume des ressources levées s'est accru de 30,4 milliards de FCFA en octobre

Au cours du mois d'octobre 2020, la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (Bceao) informe que le volume des ressources levées sur le marché financier régional s'est accru de 30,4 milliards par rapport au mois précédent, pour s'établir à 504,4 milliards, dont 213,1 milliards de bons et 291,3 milliards d'obligations.

Dans sa dernière « Note mensuelle de conjoncture économique », la Bceao révèle que le volume des ressources levées sur le marché financier régional s'est accru de 30,4 milliards par rapport au mois précédent, pour s'établir à 504,4 milliards, dont 213,1 milliards de bons et 291,3 milliards d'obligations.

Elle indique dans le document que les Etats membres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) ont poursuivi leurs émissions sur le marché financier régional, en vue de lever des ressources pour la couverture des besoins de financement induits par la crise de la Covid-19. En outre, poursuit la Bceao dans la foulée, ces Etats ont procédé au refinancement de leurs engagements sur les premières émissions des bons Covid-19, à travers une troisième phase d'émission de ces bons.

A l'en croire, cette évolution est notamment liée à l'augmentation, en variation mensuelle, du volume des émissions des bons du Trésor de 81,1 milliards, atténuée par le recul des mobilisations au titre des obligations d'un montant de 50,7 milliards. La période sous revue a été notamment marquée, d'après la même source, par le démarrage de la troisième vague des émissions des bons Covid-19 pour un montant de 673,6 milliards pour des maturités d'un mois, avec l'émission du Sénégal le 27 octobre 2020 pour un montant de 103,1 milliards.

En variation annuelle, la « Note » de la Banque centrale souligne que le montant des titres publics souscrits a augmenté de 196,3 milliards par rapport à son niveau d'octobre 2019. « Le taux de couverture des émissions est ressorti, en moyenne, à 234,5% en octobre 2020 contre 169,7% un an auparavant. Les bons ont représenté 42,3% des émissions », martèle l'institution.

Sur le compartiment des bons du Trésor, les taux ont été en baisse d'un mois à l'autre, relève laBceao. Qui ajoute que le taux d'intérêt moyen pondéré est ressorti à 2,98% en octobre 2020 contre 3,83% le mois précédent. Et d'ajouter : « Il est également ressorti en baisse par rapport à octobre 2019 où il était de 5,25%. »

Pour les émissions obligataires, le taux de rendement moyen est ressorti en légère hausse à 6,18% contre 6,17% le mois précédent, confie le document. Selon lequel, comparativement au mois d'octobre 2019 (6,53%), il a enregistré un repli de 49 points de base. « Sur les marchés internationaux des capitaux, aucun Etat membre de l'Union n'est intervenu au cours du mois d'octobre 2020 », conclut la Bceao.

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.