Angola: L'UNITA se dit ouverte au dialogue

Luanda — Le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA a réitéré mardi la volonté du parti de dialoguer avec toutes les forces de la société angolaise dans la recherche d'un consensus sur des questions d'intérêt national.

Ce souhait est exprimé dans le communiqué final de la IIIe réunion ordinaire de cet organe, qui déclare qu'il y aurait une prétendue "détérioration des garanties de l'Etat de droit démocratique, faute de la définition du calendrier de mise en œuvre des élections municipales".

À cet égard, le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA a encouragé l'Exécutif angolais à créer les conditions pour que la mise en œuvre des municipalités ait lieu en 2021, simultanément dans toutes les municipalités.

La réalisation des autarchies dépend de la conclusion du Paquet législatif municipal, par le Parlement, principalement de la Proposition de Loi d'Institutionnalisation des municipalités.

À ce jour, aucune décision (officielle) définitive n'a encore été prise concernant la tenue des premières élections municipales en Angola, qui sont l'un des thèmes centraux assumés par le gouvernement après les élections générales de 2017.

En 2017, le candidat du MPLA et actuel président de la République, João Lourenço, s'était engagé à faire passer les élections municipales du texte constitutionnel à la pratique, afin de servir les intérêts des communautés et des citoyens.

Par ailleurs, le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA affirme, dans son communiqué, que le pouvoir exécutif actuel a l'intention de "prendre en otage les institutions de l'État", causant des dommages aux Angolais.

Quant à la pandémie Covid-19, il a salué tous les professionnels de santé pour leur engagement en faveur de la prévention et de la lutte contre le virus, et a encouragé les membres du parti à développer des activités d'éducation et de sensibilisation de la population sur le respect des mesures sanitaires.

Le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA a également exhorté l'Exécutif à garantir à l'Angola un vaccin sûr et efficace, dans le cadre de la prévention et de la lutte contre Covid-19.

D'autre part, il s'est dit préoccupé par la sécheresse prolongée qui sévit dans la saison agricole actuelle, qui risque d'aggraver la faim et la pauvreté au sein des familles.

Ce souhait est exprimé dans le communiqué final de la IIIe réunion ordinaire de cet organe, qui déclare qu'il y aurait une prétendue "détérioration des garanties de l'Etat de droit démocratique, faute de la définition du calendrier de mise en œuvre des élections municipales".

À cet égard, le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA a encouragé l'Exécutif angolais à créer les conditions pour que la mise en œuvre des municipalités ait lieu en 2021, simultanément dans toutes les municipalités.

La réalisation des autarchies dépend de la conclusion du Paquet législatif municipal, par le Parlement, principalement de la Proposition de Loi d'Institutionnalisation des municipalités.

À ce jour, aucune décision (officielle) définitive n'a encore été prise concernant la tenue des premières élections municipales en Angola, qui sont l'un des thèmes centraux assumés par le gouvernement après les élections générales de 2017.

En 2017, le candidat du MPLA et actuel président de la République, João Lourenço, s'était engagé à faire passer les élections municipales du texte constitutionnel à la pratique, afin de servir les intérêts des communautés et des citoyens.

Par ailleurs, le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA affirme, dans son communiqué, que le pouvoir exécutif actuel a l'intention de "prendre en otage les institutions de l'État", causant des dommages aux Angolais.

Quant à la pandémie Covid-19, il a salué tous les professionnels de santé pour leur engagement en faveur de la prévention et de la lutte contre le virus, et a encouragé les membres du parti à développer des activités d'éducation et de sensibilisation de la population sur le respect des mesures sanitaires.

Le Comité permanent de la Commission politique de l'UNITA a également exhorté l'Exécutif à garantir à l'Angola un vaccin sûr et efficace, dans le cadre de la prévention et de la lutte contre Covid-19.

D'autre part, il s'est dit préoccupé par la sécheresse prolongée qui sévit dans la saison agricole actuelle, qui risque d'aggraver la faim et la pauvreté au sein des familles.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.