Cameroun: Institut français du Cameroun - Djaïli Amadou Amal à l'honneur

Une soirée d'hommage a été organisée vendredi à Douala pour le Goncourt des lycéens 2020.

Ecriture et engagement social. Voilà les deux axes autour desquels s'est articulée la soirée d'hommage organisée le 8 janvier 2021 par l'Institut français du Cameroun (Ifc), antenne de Douala, en l'honneur de Djaïli Amadou Amal, prix Goncourt des lycéens 2020. Deux axes déroulés par deux modérateurs : l'écrivain et parrain de Djaïli, Pabe Mongo, pour le volet littérature ; la journaliste et militante des droits de l'Homme, Henriette Ekwè, pour le côté engagement social de l'auteur, notamment son combat en faveur de l'autonomisation des jeunes filles en particulier et de l'instruction des jeunes en général dans le septentrion camerounais, notamment avec son association « Femmes du Sahel ».

Cette soirée d'hommage s'est déroulée dans la salle de spectacle de l'institution en présence du Sg des services du gouverneur du Littoral, Aboubakary Haman Tchiouto, représentant le patron de la région. Egalement présent pour porter les honneurs de la France, l'adjoint au consul général de France à Douala, Bruno Jouannem. Le diplomate ne tarit pas d'éloges à l'endroit de l'écrivaine : « L'écriture de Mme Amal est essentielle. Elle véhicule des valeurs auxquelles la France est viscéralement attachée. Son écriture est le reflet de son combat. Le succès que rencontre [« Les Impatientes »] est amplement mérité. Ambassadrice pour l'Unicef Cameroun, elle fait sûrement partie aujourd'hui du cercle restreint des femmes les plus influentes d'Afrique. »

En perspective, Bruno Jouannem estime que le Goncourt des lycéens devrait permettre à l'auteure de toucher des centaines de milliers, voire des millions de personnes dans le monde. Et surtout, il assure Djaïli Amadou Amal du soutien de la France pour les actions qu'elle portera à l'avenir.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.