Burkina Faso/Cameroun: Le second tour dans le viseur

En deux participations, les Etalons n'ont jamais traversé la phase de groupes.

Déjà présents en 2018 au Maroc, les Etalons amateurs vont quitter de nouveau leurs box d'écurie pour disputer la phase finale du Championnat d'Afrique des nations. D'ailleurs, le Burkina Faso fait partie des premières délégations à fouler le sol camerounais depuis le 3 janvier dernier. Les Burkinabés se sont déplacés avec une délégation de 33 joueurs. Soit 23 joueurs plus les 10 qu'autorisent la Confédération africaine de football pour remplacer les éventuels cas de Covid-19 dans la liste finale.

Pour ce CHAN en terre camerounaise, le sélectionneur, Seydou Zerbo surnommé « Krol » au pays des hommes intègres, a fait appel à ce qui se fait de mieux dans le championnat national. C'est ainsi que l'on retrouve Mohamed Lamine Ouattara. Le sociétaire de l'As Sonabel est le meilleur buteur de la phase aller de la D1 burkinabé. On y retrouve également l'attaquant de l'Etoile filante de Ouagadougou, Yannick Pognogo ou encore l'expérimenté gardien de but de 31 ans du Racing Club de Kadiogo, Babayouré Sawadogo.

Les clubs les plus représentés dans cette liste sont l'As Sonabel, l'Association sportive du Faso-Yennenga, l'Union sportive des forces armées et Salitas FC. Les joueurs de Salitas, quatre plus précisément, ont en principe rejoint le reste du groupe jeudi dernier après la qualification pour le tour de cadrage de la Coupe de la confédération de la Caf. Sur place, le Burkina Faso a prévu de disputer deux matchs amicaux. Le premier s'est déroulé dimanche dernier à Yaoundé contre le Niger. Les Etalons locaux se sont imposés 2-0. Les noms du Maroc ou encore de la Rdc sont notamment avancés pour le second match d'évaluation.

Pour les Etalons locaux, il est surtout question de s'extirper de la phase de groupes qu'ils n'ont jamais traversés en deux participations.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.