Congo-Kinshasa: Kinshasa - Le Marché central sera fermé à partir du 20 janvier

Dans moins d'une semaine, les activités des vendeurs de ce lieu de négoces et de leurs clients, stoppés pour raison d'assainissement et de réhabilitation dudit marché, seront provisoirement délocalisées dans les étalages des marchés provisoires de 24 Novembre, Itaga, Kabinda et Kalembelembe.

Le ministre provincial de l'Intérieur, Sécurité, Justice et Affaires coutumières de la ville-province de Kinshasa, Sam Leka Sampie, a annoncé la fermeture, au 20 janvier 2021, du grand marché de Kinshasa. Dans un communiqué du 11 janvier, ce membre de l'exécutif provincial de la capitale congolaise, qui évoque l'exécution d'une décision du gouverneur de la ville-province, motive cette sentence par des raisons d'assainissement et de réhabilitation de cet espace de négoces.

Entre-temps, le ministre provincial indique la relocalisation temporaires des structures de ce lieu de négoces. Il invite, par ailleurs, les vendeurs dudit marché d'occuper les étalages des marchés provisoires établis sur l'avenue du 24 Novembre (rail), Itaga, Kabinda et Kalembelembe. « Il est porté à la connaissance de la population kinoise que pour raison d'assainissement et de réhabilitation, le Marché central de Kinshasa est fermé au public jusqu'à l'achèvement desdits travaux », peut-on lire dans ce communiqué du ministre provincial de Kinshasa. Cette source n'indique, par ailleurs, la date de la fin de ces travaux ainsi que de la réouverture du marché central.

Il est rappelé que le marché central de Kinshasa avait également été fermé en 2020 pour les mêmes motivations. Plusieurs mois après, les vendeurs appuyés par le ministre national chargé de l'Intérieur étaient obligés de reprendre leurs activités sans que les travaux envisagés soient réalisés. Cette situation avait constitué un différend entre le gouvernement provincial conduit par Gentiny Ngobila et le ministre de l'Intérieur du gouvernement central.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.