Cote d'Ivoire: Huile de table raffinée, farine de blé - Le gouvernement suspend les hausses de prix

13 Janvier 2021

L'huile de table raffinée revient à son ancien prix, c'est-à-dire, celui pratiqué en 2020. Le gouvernement a décidé de suspendre la hausse intervenue dès le début du mois de janvier 2021, suite aux différentes hausses du cours mondial de l'huile de palme.

L'assurance a été donnée hier par le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba, aux associations de consommateurs et à la presse après une séance de travail avec les industriels et acteurs de la filière.

Cette mesure de suspension concerne également la farine de blé dont une augmentation du sac de la farine boulangère avait été annoncée pour le 15 janvier, conséquemment à une hausse du cours mondial observée au niveau du blé.

« Face à cette situation qui fragilise le pouvoir d'achat des ménages, déjà affectés par les effets de la pandémie de la Covid-19, j'ai convié les industriels et acteurs de ces différentes filières à des rencontres d'échanges, les lundi 11 et mardi 12 janvier 2021. A l'issue de ces discussions, nous sommes convenus, ce jour (ndlr, hier), de suspendre les hausses de prix de l'huile de table raffinée, intervenues en ce mois de janvier 2021 et de geler les prix de la farine de blé », a informé Souleymane Diarrassouba.

Ainsi, il a précisé que le sac de la farine boulangère de 50 kg demeure au prix maximum de 19000 FCFA au lieu de 20 000 FCFA comme annoncé et le pain dont le poids varie entre 193g et 228g reste au prix de 150 FCFA. Ces prix, a rassuré le ministre Diarrassouba, seront appliqués immédiatement sur l'ensemble du territoire.

« Je voudrais rassurer que les notifications seront faites par les industries dès aujourd'hui (ndlr, Hier) à l'ensemble des distributeurs, et les nouveaux prix sont d'application immédiate, y compris les stocks existants pour lesquels les industriels vont faire des avoirs aux grossistes et aux distributeurs », a-t-il tranché.

Pour Souleymane Diarrassouba, le gouvernement entend se donner tous les moyens pour atténuer « le plus possible » les effets de cette hausse sur les ménages. C'est pourquoi, il a annoncé la mise en place, dès aujourd'hui, de deux comités techniques composés de toutes les parties prenantes.

Il s'agira pour ces comités de « réfléchir sur les solutions à envisager, pour chaque filière, afin d'atténuer la hausse des cours mondiaux de l'huile de palme et du blé sur les prix de vente de l'huile de table raffinée au consommateur et de la farine boulangère, tout en permettant aux industriels de pérenniser leurs affaires. Nous allons également travaillé sur la structure du pain », a-t-il rassuré.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.