Togo: Trois (3) chefs cantons suspendus pour six mois, quatre (4) autres officiellement reconnus

C'est un des points du compte rendu du Conseil des ministres tenu aujourd'hui qui renseigne de cette décision du ministre de l'Administration territoriale. Selon l'extrait de cette réunion hebdomadaire des ministres du gouvernement Tomégah-Dogbé, il s'agit de « la suspension pour six mois du chef canton de Vokoutimé (préfecture de Vo) ; du chef canton de Djama (préfecture de l'Ogou) et du chef canton de Glei (préfecture de l'Ogou) ». Motif de ces suspensions, indique-t-on, c'est « la mise en place d'une organisation illégale de chefferie traditionnelle ».

Il est à noter qu'il n'a pas été seulement question de suspension de chefs cantons durant le conseil des ministres de ce jour mais également de reconnaissance. Il est rapporté que des « décrets portant reconnaissance de quatre (4) chefs cantons. Trois désignés par voie coutumière : Pagouda (préfecture de la Binah) ; Pessare (préfecture de la Binah) ; Sessaro (préfecture de Sotouboua). Un par voie élective dans le canton de Imle (préfecture de l'Amou) ».

Dans la conclusion du compte rendu de ce Conseil des ministres, il est révélé qu'« il convient de rappeler que dans sa vision de promotion du développement local, le Gouvernement accorde une attention particulière aux acteurs locaux. C'est dans cet esprit qu'il a revalorisé le traitement des chefs canton. Le Gouvernement a saisi cette occasion pour les féliciter pour le rôle essentiel qu'ils jouent dans la préservation de la cohésion nationale et l'adhésion des populations aux politiques publiques. Il les encourage à maintenir ce sens de responsabilité notamment dans cette période de pandémie ».

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.