Madagascar: Anosipatrana - Quatre bandits pris en flagrant délit

Le service anti-gang (SAG) a appréhendé quatre bandits venant de commettre un vol avec effraction, à Anosipatrana. Ces malfaiteurs sont toujours en garde-à-vue.

Coup de filet du Service anti-gang (SAG) suite à une série d'alertes lancées sur l'insécurité alarmante à Anosipatrana. Quatre malfaiteurs se trouvent maintenant retenus en garde-à-vue pour être enquêtés par la brigade criminelle.

Des éléments du SAG ont été mobilisés pour effectuer des rondes dans le quartier d'Anosipatrana. Ils ont croisé la bande en possession d'un butin. « Leurs gestes suspects ont surtout attiré l'attention des policiers .», a-t-on appris de source judiciaire.

Les patrouilleurs ont intercepté ces individus. Aucune issue ne leur était possible. Ils ont été fouillés des pierres, une tenaille, un couteau et une lampe de poche.

Confrontation

Une confrontation a été effectuée, au cours de laquelle le propriétaire de la maison cambriolée a confirmé leurs identités. Ils avaient dérobé une télévision à écran plat de quarante-deux pouces, six téléphones, quatre bagues d'alliance, un collier en argent et une somme de 2 400 000 ariary.

Une opération visant à dénoyauter complètement les organisations criminelles dans ce quartier suit son cours. Depuis samedi 9 janvier, trois vols avec port d'armes ont été signalés dans les secteurs voisins d'Anosipatrana.

En 2019, la voiture de personnel de notre journal a déjà été la cible des bandits. Et puis en début de 2020, un gérant de cash point a été abattu de sang-froid par une escouade de criminels à Ilanivato. Récemment, la nuit de Noël, une association de jeunes bienfaiteurs à bord d'un minibus a été interceptée par des hommes armés d'un pistolet et de couteaux. Ce gang les a dépouillés de leurs téléphones, bijoux et argents. Il ont tenté de violer deux de ses membres.

Les victimes ont déjà déposé plainte au sein de la brigade criminelle de quatrième section (BC4). Affaire à suivre

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.