Sénégal: Propagation exponentielle, sévérité et gravité de la maladie - Les raisons de l'Etat d'urgence assorti d'un couvre-feu

14 Janvier 2021

Le chef de l'Etat Macky Sall met les bouchées doubles pour contrecarrer la propagation exponentielle caractérisée par une sévérité et une gravité écœurante de cette deuxième vague de la covid-19. A ce propos, il a demandé hier, mercredi 13 janvier en conseil des ministres par visioconférence aux ministres sectoriels de réorganiser avec les acteurs, l'adaptation temporaire des activités économiques et sociales durant ce mois de janvier 2021.

Le président de la République Macky Sall a présidé le conseil des ministres hier, mercredi 13 janvier en visioconférence. Il a, lors dudit conseil hebdomadaire rappelé que la propagation exponentielle, la sévérité et la gravité de la maladie, au regard des capacités et conseils des experts de notre système sanitaire, l'ont amené à décréter l'état d'urgence assorti d'un couvre-feu sur l'étendue des régions les plus touchées à savoir Dakar et Thiès.

Dans la même logique, le chef de l'Etat a demandé au ministre de la Santé de poursuivre la décentralisation effective et rapide dans les régions du Samu National. A ce propos, il est ordonné que «les moyens logistiques et les ressources humaines et financières de cette structure névralgique, doivent être renforcés sans délai».

En outre, le chef de l'Etat a fait obligation de la nécessité d'accélérer la mise en œuvre urgente de la stratégie nationale de vaccination, dotée d'un budget conséquent. Prenant pour cause la gravité de la situation, le président de la République d'insister sur la mobilisation nationale 24h/24 pour sensibiliser les populations sur l'impératif de respecter les gestes barrières et les protocoles sanitaires; de réguler les horaires d'ouverture et de fermeture des marchés; de réadapter le fonctionnement des établissements de santé (hôpitaux, centres de santé etc.); de déployer avec le Samu national, des dispositifs préventifs et pragmatiques de prise en charge à domicile; et de surveiller une éventuelle mutation du virus et contrôler davantage les entrées au niveau de nos frontières.

Il a, à ce titre, dit toute sa satisfaction en rapport à la certification de l'Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) au programme d'accréditation sanitaire du Conseil international des aéroports (Aci monde). Il a enfin demandé, dans ce contexte général, aux ministres sectoriels de réorganiser avec les acteurs, l'adaptation temporaire des activités économiques et sociales durant ce mois de janvier 2021.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.