Togo: Le gendarme veille

14 Janvier 2021

L'ARCEP, le gendarme télécoms veut contribuer à l'amélioration des services proposés par les opérateurs de téléphonie mobile. L'objectif est de défendre au mieux les intérêts des abonnés.

Dans un communiqué, l'ARCEP indique avoir adopté un protocole de mesure de qualité qui passe par l'acquisition d'équipements permettant de mesurer les performances des réseaux 2, 3, 4 et bientôt 5G.

En cas de défaillance avérée des opérateurs, l'Autorité pourra prendre des sanctions.

Le marché est contrôlé par deux opérateurs, TogoCom (Groupe Axian) et Moov Africa (MarocTélécom/Etisalat).

Les abonnés se plaignent régulièrement de la piètre qualité du service : connexions instables, coupures récurrentes, faible débit du 4G ...

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.