Sénégal: Restrictions liées à l'état d'urgence assorti de couvre-feu - Prorogation pour 3 mois des visites techniques des véhicules particuliers de Dakar et Thiès

14 Janvier 2021

En cette période marquée par des restrictions liées à l'état d'urgence assorti de couvre-feu de 21h à 5h du matin à Dakar et Thiès, toutes les durées de validité des visites techniques des véhicules particuliers immatriculés dans ces deux régions sont prorogées jusqu'au 31 mars 2021.

Mansour Faye, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a ainsi décidé de cette prorogation de 3 mois, à travers l'Arrêté n°000273 du 13 janvier 2021 portant prorogation de période de validité du contrôle technique des véhicules automobiles. Le texte note, en son article premier : «Compte tenu des réductions des heures de service des centres de contrôle technique des véhicules automobiles opérant dans les régions de Dakar et de Thiès, en raison de la pandémie de la Covid-19, toutes les durées de validité du contrôle technique des véhicules particuliers immatriculés dans ces deux régions sont prorogées jusqu'au 31 mars 2021».

Et de préciser dans l'article 2 : «Les contrôles techniques des véhicules publics et privés de personnes et de marchandises sont exclus de la prorogation faite à l'article premier du présent arrêté». Cependant, «Durant la période de prorogation de la validité du contrôle technique consécutive au présent arrêté, le propriétaire est tenu d'assurer un entretien correct de son véhicule et de le garder en bon état de fonctionnement. Pendant ladite période, les agents responsables du contrôle routier sont tenus de mettre en fourrière tout véhicule dont l'état technique constitue une menace pour la sécurité de ses occupants et celle des autres usagers de la route, conformément aux dispositions de la loi n°2002-30 du 24 décembre 2002 portant Code de la Route et du décret n°2004-13 du 29 janvier 2004 fixant les règles d'application de la loi n°2002-30 du 24 décembre 2002 portant Code de la Route», lit-on à l'article 3.

«Les gouverneurs de régions, le Haut Commandant de la Gendarmerie, Directeur de la Justice militaire, le Directeur général de la Police nationale et le Directeur des Transports routier sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera communiqué partout où besoins sera», indique le texte en sont article 4.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.