Cameroun: Noun - le préfet installé

Le gouverneur Augustine Awa Fonka a prescrit à Donnacien Um, de fédérer les énergies de toutes les forces vives locales pour le développement de ce département.

L'ambivalence du département du Noun a été démontré en deux clichés mardi dernier, lors de la cérémonie de passation de commandement entre les préfets entrant et sortant de ce département. Le côté unité et solidarité s'observe lorsque, à l'unanimité, les populations présentes à la place des fêtes de Foumban lors de cette cérémonie, partagent avec émotion et compassion, la douleur des nombreuses familles qui ont perdu des proches à la suite des récents accidents de circulation qui ont fortement touché les filles et fils de ce département. Cette unanimité vole en éclats lors des allocutions. Les militants du Rdpc, multiplient des chansons pour troubler l'allocution du maire de Foumban, et les élus UDC, s'empressent de quitter la tribune lorsque la parole est donnée au porte-parole de l'élite, qui est un militant du RDPC.

Après ces incidents, le premier défi du nouveau préfet Donnacien Um (né le 08 juillet 1969 à Mbemndjock), sera présenté par le gouverneur Augustine Awa Fonka qui a présidé cette cérémonie, en présence du ministre délégué aux Transports, Zakariaou Njoya, va être de fédérer ces énergies disparates, vers la réalisation d'un idéal du développement dans ce département.

Présenté comme un homme pondéré et conciliateur, le nouveau préfet a été invité par le gouverneur à travailler en synergie avec les populations, les chefs traditionnels et la dynamique élite locale pour redynamiser les comités de vigilance et le renseignement afin de veiller à la paix et la sécurité des populations et de leurs biens. Une sécurité qui va être densifiée par la lutte contre les multiples accidents de la route, la profanation des tombes et le trafic des ossements humains, la culture, la commercialisation et la consommation des drogues...

Donnacien UM qui a déjà assumé les fonctions de préfet dans le Koung-khi (2019-2021) et dans le Mbam-et-Kim (2017-2019), devra aussi encourager l'esprit d'innovation et la prise d'initiative chez les artisans, encadrer les déplacés internes, et le vivre-ensemble entre les partis politiques, les collectivités territoriales décentralisées, les services déconcentrés de l'Etat et la population.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.