Cameroun: Musique - Tao signe son retour

« La reine du sahel » a récemment fait son come-back à travers un EP de cinq titre intitulé « Jondé ma ».

Que savez-vous du Septentrion ? De la splendeur de ses femmes, rehaussée par des parures en pierres précieuses ? De la diversité de ses sites touristiques et de la pléthore des cultures qui lui donnent des couleurs ? C'est sous forme de carte postale que l'artiste musicienne, Tao, balade les mélomanes dans la zone du Grand-Nord à travers son titre « Jondé ma » (« Ta place » en langue fulfulde), issu de son tout nouvel Extended Play (EP) éponyme. Dans cette galette musicale disponible sur toutes les plateformes de téléchargement depuis le mois dernier, l'auteure du tube « Raoul Bekono » exhorte les populations à barrer la voie à l'avidité, à la traîtrise, à la cupidité et à l'avarice. A travers cette chanson de près de cinq minutes, l'artiste musicienne se veut chantre de paix et de tolérance. « J'invite les uns et les autres à vivre intensément sans nuire à autrui, à refouler la convoitise, et à se contenter de ce que la vie nous donne. Car tout ce que Dieu fait est bon et nous devons, à tout instant, lui en être reconnaissants », a expliqué Tao. Le tout, dans un rythme endiablé alliant les sonorités du sahel et le makossa.

Au-delà de son plaidoyer pour la paix, le clip réalisé par Oumarou Tao fait la part belle aux richesses culturelles et touristiques du Grand-Nord, en arborant elle-même des gangs en tissu sahélien, du henné et bien d'autres éléments identitaires culturels. Témoin également de cette envie de promouvoir les richesses du Septentrion, un vidéoclip de près de cinq minutes tourné en majeure partie aux Gorges de Kola à Guider, qui présente la beauté de la nature, les danses, les tenues du Septentrion.

« La région du Nord est délaissée sur le plan de la promotion de sa culture, alors qu'elle présente une richesse très diversifiée. En tant qu'artiste et fille de cette région, j'entends porter la culture, la beauté de cette région au-delà de nos frontières nationales. « Jonde ma » est donc mon premier jet pour atteindre cet objectif », a-t-elle indiqué avec beaucoup d'entrain. Dans cet EP de cinq titres produit sous le label Motbinama International Records, Tao rend également hommage à l'icône de la musique, Miriam Makeba. « Elle représente le modèle d'artiste que je veux être de par ses combats, ses idées et la musique Africaine. C'est donc un hommage que je lui fais, pour la rassurer de là où elle est, que son combat continue », a-t-elle conclu. L'artiste poursuit avec passion son plaidoyer pour la reconnaissance de la culture et du patrimoine national.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.