Maroc: Sidi Kacem - Deux interpellations pour falsification des résultats de tests de la Covid-19 (DGSN)

Rabat — Les éléments de la Brigade de la police judiciaire relevant du district provincial de Sidi Kacem ont interpellé, jeudi, un technicien et le mari de la propriétaire d'un laboratoire d'analyses médicales, pour leur implication présumée dans la falsification des résultats des tests de dépistage de la Covid-19.

Selon les données préliminaires de l'enquête, les deux mis en cause, âgés de 26 et 39 ans, ont été appréhendés en flagrant délit de trucage des résultats des tests du nouveau coronavirus, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que les prévenus attribuaient des certificats d'analyses à des personnes qui ne les ont jamais effectuées, en contrepartie d'une somme de 600 DH chacun.

Les perquisitions effectuées se sont soldées par la saisie de 23 certificats médicaux falsifiés comprenant des résultats d'analyses fictifs et 08 copies de Cartes nationales d'identité d'un ensemble de personnes souhaitant effectuer le test, ajoute le communiqué.

Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer l'ensemble des actes criminels qui leur sont reprochés, conclut la DGSN.

A La Une: Coronavirus

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.