Congo-Kinshasa: Beni - Les écoles interdites d'organiser des enseignements clandestins

14 Janvier 2021

Certains responsables d'écoles de la ville de Beni (Nord-Kivu) organisent clandestinement des séances des cours, violant ainsi la décision du ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) ayant suspendu depuis le 23 décembre dernier les activités scolaires dans le cadre de la lutte contre la deuxième vague de la COVID-19.

Informé, Le responsable de la sous-province éducationnelle de la sous division de Beni, Matsoro Lenge, a lancé jeudi 14 janvier une mise en garde ces clandestins.

Selon Matsoro Lenge, même si l'année semble menacée, la décision du ministère de l'enseignement doit être d'application par tous.

En même temps, il dit avoir amorcé des enquêtes pour que ceux qui sont impliqués dans ces enseignements clandestins ne restent pas impunis.

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.