Madagascar: Recherche et développement - Une conférence internationale organisée par l'Université d'Antananarivo

Lancement officiel de la Conférence internationale « Vers une connexion entre la recherche innovante, la société et les enjeux du développement durable », à l'Université d'Antananarivo.

Le Laboratoire des Radio-isotopes (LRI), rattaché à l'Université d'Antananarivo, célèbre son 55e anniversaire. A cette occasion, il a organisé une conférence internationale, afin de présenter les résultats de recherches scientifiques malgaches.

« Vers une connexion entre la recherche innovante, la société et les enjeux du développement durable ». Tel est l'intitulé de la conférence internationale, qui s'est tenu les 14 et 15 janvier en mode virtuel. Selon ses promoteurs, cet événement a eu pour objectifs de présenter les résultats de la recherche scientifique malgache sur cinq thèmes principaux dont la gestion du sol pour une agriculture durable, l'atténuation au changement climatique, les outils innovants pour l'agriculture et la science du sol, la science et ses enjeux sociétaux et la médecine nucléaire. Durant les deux jours de conférence, 39 présentations de résultats de recherches ont été faites par des chercheurs malgaches et étrangers, par visioconférence. Ces présentations ont pu faire ressortir l'importance d'une connaissance approfondie des sols pour optimiser la productivité des cultures à travers la gestion de la fertilisation et le changement des pratiques culturales.

Juste milieu. Un compromis entre des enjeux de productivité et des enjeux environnementaux est toutefois nécessaire pour conduire à une durabilité des ressources comme l'utilisation des pratiques agro-forestières, qui permettent à la fois de produire et de diversifier les cultures, mais aussi de lutter contre le changement climatique, par l'augmentation de la séquestration du carbone dans le sol et la biomasse. Des interventions, durant la conférence, ont également présenté des alternatives d'analyses de sol à moindre coûts et plus accessibles à tous comme l'imagerie, les analyses spectrales et la cartographie. « Pour être efficace et avoir beaucoup plus d'impacts, la recherche doit être conçue et conduite avec ses bénéficiaires, à travers l'utilisation d'une démarche inclusive et participative. Ces approches ont été utilisées dans la gestion durable des ressources naturelles et la fertilité des sols », ont indiqué les organisateurs de la conférence. Des recherches sur l'utilisation des outils isotopiques en santé humaine ont également été présentées, à l'exemple du cas de traitement des cancers de la thyroïde.

Célébration. Le LRI marque cette année ses 55 ans d'existence. Cette conférence entre dans le cadre de la célébration. A noter que le laboratoire comprend des enseignants-chercheurs, renforcés par des chercheurs en post-doctorat, des doctorants, et des techniciens de laboratoire. Il dispose d'une plateforme analytique fonctionnelle comprenant des appareillages de pointe permettant d'effectuer des analyses de sols et de plantes pour la recherche ou pour des particuliers. Le laboratoire conduit à la fois des travaux de recherche, des actions de formation et des travaux d'expertise.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.