Madagascar: Concours d'entrée - L'ENS déboute le MEN

L'accroissement des effectifs des élèves fréquentant les établissements publics et privés suite à la politique de l'éducation pour tous nécessite un grand nombre d'enseignants et d'encadreurs qualifiés.

« Les universités sont dotées de la personnalité juridique et jouissent de l'autonomie pédagogique, scientifique, administrative et financière ». En conséquence, il appartient aux ENS de prendre les décisions concernant leur mission, notamment les activités liées au concours d'entrée». Ce à quoi le collège des enseignants de l'Ecole Normale Supérieure (ENS) d'Antananarivo a réagi au projet du Ministère de l'Education Nationale de s'impliquer davantage dans le processus de recrutement des élèves de première année au sein de leur établissement. Propos tirés de l'article premier du chapitre premier du décret 2002-565 fixant l'organisation des universités et des établissements d'enseignement supérieur.

Une réponse qui intervient suite aux réponses du Ministère de l'Éducation nationale face aux manifestations des étudiants dudit établissement il y a quelques jours. Le collège des enseignants de l'ENS Antananarivo a toutefois fait savoir que «les ENS restent ouvertes à toutes collaborations avec les entités œuvrant dans le domaine de l'éducation et de la formation».

Incontournables. Profitant de son intervention, le collège des enseignants de souligner quelques points majeurs en ce qui est de l'organisation du système d'éducation et de formation dans la Grande Île. En se basant à l'article 55, de la loi 94-033 du 13 mars 1995 portant orientation générale du système d'éducation et de formation à Madagascar, le collège fait savoir «L'enseignement supérieur comprend l'ensemble de toutes les formations post-secondaires mettant l'accent sur l'approfondissement des connaissances pouvant mener à la préparation d'une activité professionnelle hautement qualifiée».

Avant de renchérir sur l'article 2 du décret 93-394 portant création des écoles normales supérieurs qui note : «les écoles normales supérieures sont chargées d'assurer la formation initiale des enseignants du secondaire, la formation des encadreurs de l'éducation, le perfectionnement et le recyclage des enseignants et encadreurs du secondaire et la recherche en matière d'enseignement et d'éducation ».

Rejoignant les revendications de leurs étudiants, le collège des enseignants de l'ENS d'Antananarivo de préciser que «le recrutement de tous les sortants de l'ENS s'avère incontournable afin de répondre aux besoins d'une éducation de qualité pour tous». Une mesure qui devrait être prise face à la faible capacité d'accueil des établissements en question d'après toujours les dires du collège des enseignants de l'ENS d'Antananarivo.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.