Madagascar: Nouveau variant de coronavirus - L'OMS met en garde, le danger plane sur Madagascar

Des femmes dirigeantes maliennes portant un masque lors de leur rencontre avec la Vice-Secrétaire générale de l'ONU Amina Mohammed

Le gouvernement renforce les mesures barrières pour éviter une recontamination généralisée du coronavirus.

Madagascar n'a pas manqué à l'appel de l'Organisation mondiale de la Santé pour remonter la vigilance face à la menace de regain de contaminations du virus et la découverte de nouveaux variants qui commencent à se propager. En effet, « face à la récente apparition sur le continent de nouveaux variants de la Covid-19 qui semblent avoir une transmissibilité plus forte, l'OMS avait appelé, à la fin de l'année dernière, les pays africains à renforcer la surveillance et l'analyse génomique afin de détecter toutes nouvelles mutations et de renforcer les efforts pour enrayer la pandémie », a souligné le site d'information des Nations unies.

Hiérarchie militaire. Le nouveau variant est déjà en Afrique du Sud, a affirmé l'OMS. Madagascar ne serait pas épargné de toute menace de la propagation de ce nouveau variant en provenance du pays de Mandela, connu sous le nom de « 501Y.V2 ». Pourtant, jusqu'à présent, n'est pas encore touché par ce virus « 501Y.V2 ». Même si dans le pays, les statistiques commencent à rebondir et les nombres de contaminations sont en hausse depuis quelques semaines au niveau des régions comme Analamanga, Boeny ou Diana. Le danger guette à tel point que le virus a fait une victime dans la hiérarchie militaire qui a perdu, récemment, un chef militaire à cause de la Covid-19. Un membre du gouvernement serait également atteint du virus, nous a-t-on signalé une source bien informée.

Curage. Les autorités ont donc pris les mesures de renforcer l'application des gestes barrières pour endiguer toute menace de recontamination généralisée. Les forces de l'ordre veillent depuis la semaine dernière à ce que le port de masque obligatoire en lieu public soit respecté. Tout manquement à cette disposition est synonyme à plus de demi-heure de travaux d'intérêt général, comme le curage des canaux d'évacuation d'eaux usées. Les réunions publiques à plus de 50 personnes seront à nouveau interdites et les lieux de culte sont également soumis à des restrictions. Toutefois, toute thèse d'un reconfinement des villes est jusqu'à présent démentie par les autorités.

Vigilance. Au niveau des îles voisines, les mesures sont également renforcées pour lutter contre le nouveau variant sud-africain. Sébastien Lecornu, ministre français d'Outre-mer, avait annoncé, lors d'une audition au Sénat français, « le durcissement des contrôles sur les vols (depuis la France) vers Mayotte et La Réunion si le variant sud-africain de la Covid-19 était détecté aux Comores voisines ». Les autorités devront ainsi rehausser le niveau de vigilance concernant la propagation du virus s'il est déjà repéré au niveau de l'entourage de la Grande île. Toutefois, selon l'Agence sanitaire mondiale de l'ONU, a rapporté le site d'information des Nations Unies, il n'existe pas, à ce stade, de preuve évidente que la nouvelle variante sud-africaine soit associée à une maladie plus grave ou à des résultats plus défavorables.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.