Sénégal: Une femme à la tête du comité de normalisation de la Fédération ivoirienne

Dakar — Le comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (FIF), dont la mise en place a été ordonnée par la FIFA, sera dirigé par une femme, en la personne de Mariama Dao Gabala, rapportent plusieurs médias ivoiriens.

Ils précisent que Mariama Dao "sera aidée par l'ancien ministre de la sécurité et professeur de droit constitutionnel Martin Bleou et Me Simon Abé, les deux autres membres seront nommés après".

Le 24 décembre dernier, la Fifa annonçait la mise de cette structure d'exception après le constat du blocage du processus électoral à la présidence de la Fédération ivoirienne de football.

Le comité de normalisation sera ainsi chargé de conduire "les affaires courantes de la FIF" et de conduire le processus de "révision partielle des statuts et du code électoral de la FIF (lorsque nécessaire dans le contexte des élections) afin de garantir leur conformité avec les statuts et les exigences de la FIFA".

De même il doit "veiller à leur adoption par l'assemblée générale de la FIF", procéder à la révision des "statuts de certaines parties prenantes" et "en dernier lieu, agir en qualité de commission électorale pour l'organisation de l'élection d'un nouveau comité exécutif de la FIF sur la base des statuts et du code électoral révisés".

Le comité de normalisation de la FIF sera composé d'un "nombre opportun de membres", qui seront désignés conjointement par la FIFA et la CAF.

Le comité de normalisation œuvrant en qualité de commission électorale, aucun de ses membres ne sera éligible aux postes à pourvoir lors des élections. Son mandat expirera le 31 décembre 2021.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.