Sénégal: Transformation numérique accélérée - Le Mastercard Economics Institute trouve essentielle la poursuite de la numérisation dans la zone Moyen Orient Afrique

Dans le cadre de la transformation numérique accélérée, le Mastercard Economics Institute note que la poursuite de la numérisation dans la zone Moyen Orient Afrique (MEA) est essentielle pour faire progresser l'inclusion financière.

Dans son nouveau rapport dénommé Economy 2021, l'institut souligne que la création d'entreprises physiques devrait encore baisser en 2021 au profit de la création d'entreprises en ligne et de l'adoption d'initiatives qui relient les données de vente d'un commerçant à l'accès au capital.

La poursuite de la numérisation dans la zone Moyen Orient Afrique (MEA) est essentielle pour faire progresser l'inclusion financière.Cette assertion ressort du nouveau rapport de Mastercard Economics Institute intitulé Economy 2021. En effet, l'institut relève que cela est particulièrement pertinent dans des régions comme l'Afrique de l'Est, où les recherches du Fmiont révélé que même là où l'inclusion financière par le biais des services bancaires traditionnels était en déclin, un accès élargi aux outils et services numériques augmentait l'inclusion financière. A l'en croire, cette tendance devrait se poursuivre en 2021, en particulier dans les économies les plus avancées sur le plan numérique comme le Ghana, le Kenya et l'Ouganda.

Selon Economy 2021, la nécessité d'amener la population dans l'économie numérique d'abord grâce à des solutions bancaires en ligne est primordiale pour assurer la croissance des générations à venir. A cet effet, le document soutient que la disruption de la Fintech dans les services bancaires en ligne devrait en être un facteur clé, en particulier dans les économies d'Afrique de l'Est. Et d'ajouter : « La création d'entreprises physiques devrait encore baisser en 2021 au profit de la création d'entreprises en ligne et de l'adoption d'initiatives qui relient les données de vente d'un commerçant à l'accès au capital. »

Un autre aspect de la promotion de l'inclusion financière mis en évidence par Economy 2021 consiste à tirer parti des technologies de pointe pour connecter les consommateurs aux petites entreprises et aux micro-commerçants. Le rapport renseigne qu'à mesure que l'innovation numérique s'améliore et que l'accès à Internet augmente, les solutions de paiement numérique telles que le sans contact, les numéros de carte virtuelle et les codes de réponse rapide offrent plus de possibilités que jamais.

Par ailleurs, le document rapporte enfin que Mastercard a travaillé pour combler le fossé de l'inclusion financière grâce à un large éventail d'efforts, y compris des partenariats avec des opérateurs de réseaux mobiles, des travaux en cours sur des solutions de décaissement des fonds publics, la numérisation des salaires des travailleurs du secteur privé, des solutions pour les travailleurs à la demande, l'intensification des efforts avec les opérateurs de télécommunications via leur plateformes et leurs portefeuilles numériques.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.