Ouganda: Présidentielle - Le candidat Bobi Wine dénonce des fraudes au lendemain du scrutin

Bobi Wine et le président Yoweri Museveni.

L'Ouganda est suspendu à l'attente des résultats provisoires officiels de l'élection présidentielle qui s'est tenue ce jeudi. Ils devraient être annoncés demain, samedi, à 16 heures locales, 13 heures en temps universel. Mais déjà, Bobi Wine, l'opposant principal, dénonce des fraudes.

Il se dit même certain de sa victoire.Avec notre correspondante à Kampala, Lucie MouillaudBobi Wine l'a annoncé ce vendredi matin, lors d'une conférence de presse tenue chez lui, à Magere, alors que sa maison était entourée de policiers. « J'appelle tous les Ougandais à rejeter le chantage. Nous avons certainement gagné cette élection et nous l'avons gagnée de loin », a-t-il déclaré.Le candidat dénonce également de nombreuses irrégularités dans le scrutin.

Par exemple, des bulletins déjà remplis dans certains centres, ou encore l'arrestation de nombreux observateurs de son parti, le matin de l'élection, des observateurs qui ont, selon Bobi Wine, été relâchés après la fermeture des bureaux de vote.Participation élevéeSelon le porte-parole de la Commission électorale, Paul Bukenya, un candidat a le droit de rapporter les irrégularités dans le processus du vote. Les résultats officiels n'ont pas encore été annoncés, mais il affirme que le scrutin s'est déroulé pacifiquement, avec une participation élevée.Il reste maintenant moins de vingt-quatre heures à la Commission électorale pour finir de compter les voix. Les résultats doivent être annoncés avant demain 16 heures, heure de Kampala.

Bobi Wine l'a annoncé ce vendredi matin, lors d'une conférence de presse tenue chez lui, à Magere, alors que sa maison était entourée de policiers. « J'appelle tous les Ougandais à rejeter le chantage. Nous avons certainement gagné cette élection et nous l'avons gagnée de loin », a-t-il déclaré.

Le candidat dénonce également de nombreuses irrégularités dans le scrutin. Par exemple, des bulletins déjà remplis dans certains centres, ou encore l'arrestation de nombreux observateurs de son parti, le matin de l'élection, des observateurs qui ont, selon Bobi Wine, été relâchés après la fermeture des bureaux de vote.

Participation élevée

Selon le porte-parole de la Commission électorale, Paul Bukenya, un candidat a le droit de rapporter les irrégularités dans le processus du vote. Les résultats officiels n'ont pas encore été annoncés, mais il affirme que le scrutin s'est déroulé pacifiquement, avec une participation élevée.

Il reste maintenant moins de vingt-quatre heures à la Commission électorale pour finir de compter les voix. Les résultats doivent être annoncés avant demain 16 heures, heure de Kampala.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.