Cote d'Ivoire: Covid-19 - Le ministre Aka Aouelé en "guerre" contre les déchets hospitaliers

15 Janvier 2021

42000 tonnes. C'est la production des déchets hospitaliers de la Côte d'Ivoire liée à la Covid-19. « A titre d'illustration, l'évaluation quantitative des déchets hospitaliers récoltés au sein des 13 sites de conseils et de dépistage de Covid-19 a mis en évidence 42000 tonnes de résidus », a révélé le ministre Eugène Aka Aouelé.

En donnant cette information, le 14 janvier 2021, à l'occasion de la remise officielle d'incinérateurs de déchets médicaux aux Centres hospitaliers universitaires fonctionnels du district d'Abidjan, le ministre de la Santé et de l'hygiène Publique a invité les autres entreprises de Côte d'Ivoire à emboîter le pas à la Bicici. La société donatrice des incinérateurs aux Chu de Cocody, d'Angré et de Treichville, capable d'assurer la biosécurité pour l'optimisation de la qualité des soins apportés aux populations.

Le coût de ces trois incinérateurs s'élève à 150 millions de FCFA. Ces incinérateurs de dernières générations ont l'avantage d'éliminer entièrement les déchets hospitaliers dus au Covid-19 tout en préservant l'environnement.

En Côte d'Ivoire, le ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique a élaboré un plan de gestion de déchets sanitaire qui s'articule autour de trois objectifs stratégiques. « Il s'agit, dira le ministre Aka Aouelé, de renforcer les capacités de la filière de gestion des déchets sanitaires des sites Covid-19, de promouvoir la gestion durable des déchets sanitaires des sites Covid-19 et d'assurer la gouvernance du plan d'urgence Covid-19 »

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.