Afrique de l'Ouest: Le CNO-Togo se rend disponible pour appuyer la FTF

Après la disqualification des Eperviers cadets dans le tournoi de l'UFOA-B U17 dont le Togo est pays hôte, la Fédération Togolaise de Football a interjeté appel. Dans la dynamique de cette procédure enclenchée pour faire rappeler la décision par la CAF, le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) apporte son soutien à la FTF.

Les Eperviers cadets qualifiés après leur deuxième victoire face au Bénin, synonyme de qualification pour les demi-finales se sont vus être disqualifiés par la Commission d'organisation des compétitions des jeunes de la Confédération africaine de football (CAF) pour « des tests IRM non conformes de deux joueurs ».

Cette disqualification est voilée par une zone d'ombre qui a attiré l'attention de l'instance dirigée par Deladem Akpaki. Cette dernière (l'instance) se dit disponible à accompagner la FTF afin d'y apporter une lumière sur l'affaire.

« En attendant qu'une enquête approfondie situe les responsabilités de cette situation, le CNO-Togo exprime sa solidarité à la Fédération togolaise de football (FTF) et à l'équipe nationale U-17 du Togo », écrit Deladem Akpaki, le nouveau président du CNO-Togo. Mieux, il assure la FTF de sa « disponibilité... pour œuvrer avec professionnalisme et rigueur à la manifestation de la vérité ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X