Ethiopie: Le pays, un phare africain de prospérité dans dix ans

Addis — L'Ethiopie, deuxième pays le plus peuplé d'Afrique avec près de 110 millions d'habitants, veut devenir à l'horizon 2030 un phare africain de prospérité à la faveur d'un plan ambitieux avec des objectifs «inclusifs et complets» sur dix année.

Arrêté pour la période 2020-2030, le plan prospectif décennal qui se fixe comme objectif une croissance économique moyenne annuelle de 10,2 pc, érige en priorité les questions économiques, sociales et institutionnelles avec un accent particulier sur les domaines prioritaires tels que l'agriculture, l'industrie manufacturière, le tourisme, les mines, les TIC et le développement urbain.

Selon la Commission de la planification et du développement de l'Ethiopie, le gouvernement va assurer et créer les conditions d'un environnement meilleur pour le secteur privé appelé à jouer un rôle déterminant dans cette décennie de croissance.

Parmi les objectifs de ce nouveau plan décennal, l'Ethiopie table sur une réduction de 50 pc de la pauvreté, une hausse du PIB par habitant pour atteindre 2200 dollars tout en érigeant l'Ethiopie parmi les pays à revenu intermédiaire en doublant le PIB par habitant actuel, a affirmé la Commissaire de la Commission de la planification et du développement, Fitsum Assefa.

Au niveau de l'énergie, le nouveau plan ambitionne d'atteindre une production de près de 20 Giga Watts, le raccordement total à l'électricité et l'eau potable aussi bien en milieu urbain que rural, a-t-elle souligné.

Côté Santé, le plan prévoit le lancement de plusieurs campagnes de vaccination pour la réduction de 90 pc des décès dus au choléra et à d'autres maladies.

Le plan de développement décennal donne la priorité aux corridors de développement et au secteur privé pour assurer la croissance de l'Ethiopie sur les dix années à venir, a souligné Mme Fitsum Assefa qui présentait récemment les axes principaux de ce plan devant les membres de la Chambre des représentants du peuple (Chambre basse du Parlement éthiopien).

La commissaire a ajouté que ce plan élaboré avec la participation de 100 experts nationaux et internationaux aux côtés des acteurs publics et privés nationaux, constitue un grand pas en avant pour le développement économique de l'Ethiopie en garantissant l'équité et l'efficacité.

Bien que l'Ethiopie ait enregistré un progrès économique dans un passé récent, son développement est recherché en termes d'équité et d'efficacité, a-t-elle ajouté.

Ce progrès a été confirmé récemment par une étude du programme alimentaire mondial qui a affirmé que «l'Ethiopie a investi massivement dans les infrastructures, l'agriculture, l'éducation, la santé, la gestion des risques de catastrophe et les filets de sécurité. Grâce à ces investissements, le pays a connu un développement économique et social important, notamment caractérisé par une augmentation de l'espérance de vie, un recul de la pauvreté monétaire et de la malnutrition, une hausse des taux de scolarisation et un accès plus large aux services de santé, à l'eau douce et à des systèmes d'assainissement améliorés».

Pour le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, ce plan prospectif, approuvé le 11 décembre dernier en Conseil des ministres, place aussi la paix et la primauté de la loi en tête de ses priorités dans la mesure où le développement favorise une paix durable.

Le Premier ministre a souligné qu'une série de mesures ont été prises qui incitent à une étroite collaboration entre les citoyens et les institutions pour parvenir à de meilleurs résultats de ce plan qui, a-t-il notamment dit, table sur la qualité dans la croissance, la compétitivité et une économie verte et résiliente au changement climatique.

A La Une: Ethiopie

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.