Angola: Les passagers de TAAG exemptés du frais de changement de réservation

Luanda — Les passagers de la compagnie aérienne nationale TAAG, se trouvant en Afrique du Sud, au Portugal et au Brésil et qui ont l'intention de rentrer en Angola, avant le 24 janvier, date du début de la suspension des vols vers ces pays, sont libres de frais du changement de réservation.

Selon le ministre des Transports Ricardo D'Abreu, qui parlait, jeudi, lors d'une conférence de presse sur les nouvelles mesures, dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19 en Angola, les passagers angolais ou étrangers, de TAAG, qui se trouvent dans ces trois pays et qui ont programmé leur retour au pays, au-delà du 24 janvier, pourront revenir du 15 au 23 de ce mois, sans payer le frais de modification de billet.

Pour cela, a-t-il renchéri, la compagnie TAAG est prête à effectuer des vols spéciaux de retour vers l'Angola, en plus des vols réguliers.

Il a informé que 11.100 passagers avaient l'intention de rentrer au pays, soit 8.100 de la TAAG et 3000 de la compagnie aérienne portugaise TAP.

En ce qui concerne le remboursement des billets des passagers, pour les voyages qui n'ont pas eu lieu en raison de la pandémie, le ministre a déclaré qu'il s'agissait d'une "question sensible à laquelle le monde de l'aviation était confrontée", mais que le gouvernement angolais œuvrait pour apporter une solution au problème.

Le gouvernement angolais a annoncé la suspension temporaire, à compter du 24 de ce mois-ci à minuit, des vols en provenance de l'Afrique du Sud, du Brésil et du Portugal, en raison des nouvelles souches du virus Sars-Cov-2.

Selon le ministre d'État et chef de la Maison civile du Président de la République, Adão de Almeida, la suspension vise à empêcher l'importation de nouvelles variantes du Sars-Cov-2 et à introduire des mesures de contrôle plus strictes.

Selon le ministre des Transports Ricardo D'Abreu, qui parlait, jeudi, lors d'une conférence de presse sur les nouvelles mesures, dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19 en Angola, les passagers angolais ou étrangers, de TAAG, qui se trouvent dans ces trois pays et qui ont programmé leur retour au pays, au-delà du 24 janvier, pourront revenir du 15 au 23 de ce mois, sans payer le frais de modification de billet.

Pour cela, a-t-il renchéri, la compagnie TAAG est prête à effectuer des vols spéciaux de retour vers l'Angola, en plus des vols réguliers.

Il a informé que 11.100 passagers avaient l'intention de rentrer au pays, soit 8.100 de la TAAG et 3000 de la compagnie aérienne portugaise TAP.

En ce qui concerne le remboursement des billets des passagers, pour les voyages qui n'ont pas eu lieu en raison de la pandémie, le ministre a déclaré qu'il s'agissait d'une "question sensible à laquelle le monde de l'aviation était confrontée", mais que le gouvernement angolais œuvrait pour apporter une solution au problème.

Le gouvernement angolais a annoncé la suspension temporaire, à compter du 24 de ce mois-ci à minuit, des vols en provenance de l'Afrique du Sud, du Brésil et du Portugal, en raison des nouvelles souches du virus Sars-Cov-2.

Selon le ministre d'État et chef de la Maison civile du Président de la République, Adão de Almeida, la suspension vise à empêcher l'importation de nouvelles variantes du Sars-Cov-2 et à introduire des mesures de contrôle plus strictes.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.