Centrafrique: Le général Perrin rappelle l'engagement de la France dans le pays

Le général Jean-Pierre Perrin, commandant des forces françaises au Gabon, est arrivé en Centrafrique mercredi. Il a rencontré notamment le président Faustin-Archange Touadéra et Michaël Moussa Adamo, le ministre de la Défense.

Le général Jean-Pierre Perrin s'est adressé à la presse ce vendredi 15 janvier, condamnant sans équivoque l'entreprise des groupes armés, « de l'aventure militaire » de François Bozizé, qui n'a « aucun avenir ».

Il a rappelé que la Centrafrique est engagée dans un processus électoral soutenu par les différents partenaires dont la France. Il répond aussi à la question de l'engagement de la France en Centrafrique.

« Nous ne sommes pas dans la même situation qu'en 2013. En 2013, nous nous sommes engagés, c'était Sangaris. Vous savez ce que Sangaris a réussi à faire et a fait. Aujourd'hui, nous ne sommes pas dans la même situation qu'en 2013, observe-t-il. On a quand même 11 000 hommes et un peu plus de la Minusca, Vous avez des partenaires bilatéraux de la Centrafrique, vous avez les Faca [Forces armées centrafricaines]. On n'est pas dans les mêmes conditions. »

« Chacun apporte sa contribution en complémentarité »

« Donc, chacun apporte sa contribution en complémentarité les uns des autres, en coordination chaque fois que c'est possible. Et la situation n'est pas la même. Par ailleurs, il n'y a pas que le côté militaire. La France est quand même le premier partenaire bilatéral de la Centrafrique en termes d'investissements pour le développement. C'est aussi », a-t-il poursuivi.

Le général Perrin a aussi précisé avoir rencontré le général russe Oleg Polguev. Il a assuré que la Russie et la France en Centrafrique sont ensemble, travaillant pour le même objectif.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.