Madagascar: Ankadimbahoaka - Un Karana retrouvé mort dans une cour

C'est une découverte macabre qui a eu lieu hier dans la cour d'un bâtiment d'une zone commerciale à Ankadimbahoaka. Le corps sans vie d'un homme gisant par terre a été retrouvé. Il présentait une très grave blessure.

Des traces de sang ont été aperçues dans l'immeuble jusqu'à l'endroit où le corps se trouvait, à l'extérieur. L'un des responsables se trouvant dans l'enceinte a avisé les forces de l'ordre pour constater les faits. La police de la brigade criminelle à Anosy s'est rendue sur les lieux et a tout de suite ouvert une enquête.

Les policiers se sont adressés aux gardiens de l'immeuble et aux conducteurs des véhicules en tant que premier témoins du meurtre pour obtenir des renseignements sur les bandits. Ils recueillent les éléments pouvant les aider dans l'enquête sur cette mort qualifiée de suspecte. Après quelques heures d'enquête préliminaire, les policiers ont une piste sur les meurtriers.

Les témoins ont désigné trois individus. Une opération de filature a été ensuite lancée. Ayant appris que les policiers étaient à leurs trousses, les bandits, munis d'une arme à feu, ont tenté à tout prix de s'échapper.

Plusieurs coups de feu de sommation ont été tirés par les forces, mais les bandits ont refusé d'obtempérer. La course-poursuite s'est transformée en échange de tirs entre les policiers et les bandits. Les policiers ont rattrapé à Ankorondrano l'un d'eux.

Le mobile du meurtre n'est pas encore connu. On ignore pour l'heure toutes les circonstances qui ont conduit à cet acte horrible. L'enquête confiée à la police de la brigade criminelle est en cours pour déterminer les circonstances exactes de la mort de cet homme.

La famille de la victime a interpellé la police pour voir de près le cas. En effet, plusieurs thèses ont été suposées, soit un règlement de compte soit un cambriolage qui a viré en meurtre.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.