Togo: Assurance-vie

16 Janvier 2021

Les responsables du centre de traumatologie du CHU de Lomé font les comptes.

Un blessé sur deux au minimum arrivant aux urgences à la suite d'un accident de la circulation ne dispose d'aucune assurance pour couvrir les frais médicaux.

La prise en charge est assurée par les pompiers et les urgentistes, mais qui paye pour le reste des soins qui sont longs et très coûteux ? C'est un vrai problème.

Grégoire Anani Abalo, chef du service de traumatologie dresse le constat. La plupart des accidentés ne sont pas couverts; idem pour leur véhicule ou leur moto.

Il est temps que les pouvoirs publics se saisissent du problème.

Minimum légal obligatoire au Togo, l'assurance au tiers constitue une couverture de base, souvent proposée aux possesseurs d'une voiture de faible valeur.

L'assurance au tiers prend en charge les frais liés aux dégâts matériels et corporels infligés à une personne tiers dont le conducteur est responsable.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.