Afrique: Mise à jour sur la situation dans les territoires de Djugu, Irumuet Mahagi, province de l'Ituri, du 1er mai au 31 décembre 2020

communiqué de presse

En janvier 2020, le BCNUDH a publié un rapport sur les violations des droits de l'homme dans le territoire de Djugu, de décembre 2017 à septembre 2019. Le rapport décrivait une situation sécuritaire et des droits de l'homme alarmante, avec plus de 701 personnes tuées et plus de 300 mille déplacés internes en raison du conflit.

En 2020, la situation ne s'est pas améliorée et la violence a touché plus de communautés, comme le BCNUDH l'a relevé dans la mise àjour publiée en mai 2020.Le groupe armé CODECO s'est davantage fragmenté en raison des opérations militaires et des conflits de leadership,et les groupes armés FPIC et FPAC/Zaïre ontintensifié leurs actions y compris dans les territoires d'Irumu et de Mahagi.

Les recommandations formulées dans les précédentes mises à jour restent pertinentes, notamment en ce qui concerne les causes profondes du conflit, larestauration de l'autorité de l'Etat, la protection des civils, la justice transitionnelle et la lutte contre l'impunité.

A La Une: Afrique

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.