Congo-Brazzaville: Hydrocarbures - Optimisme sur les perspectives du marché du pétrole au premier trimestre 2021

Les analystes du secteur pétrolier projettent le prix du baril du brent au-dessus de 50 dollars, au premier trimestre de l'année en cours.

L'annonce a été faite, lors de la réunion des prix des hydrocarbures produits en République du Congo, au quatrième trimestre 2020, tenue le 15 janvier à Kintélé. « L'aube 2021 présente plutôt des signaux positifs avec les cours du pétrole, affichant les prix du baril au-delà de 50 dollars américains, sommet plus atteint depuis le début de la Covid- 19 », a indiqué le ministre des Mines et de la Géologie, Pierre Oba, représentant son homologue des Hydrocarbures.

« Nous saluons les efforts fournis par les membres de l'Opep pour la mise en place d'une politique incitative à la hausse des deux cours de référence », a souligné Pierre Oba.

Rappelons que le Congo, pour répondre à la demande croissante du pays et de la sous-région en produits pétroliers finis, a récemment signé, avec la société chinoise Beijing Fortune Dingheng, une convention d'investissement pour la construction d'une nouvelle raffinerie modulable qui aura une capacité de raffinage de 2 500 000 tonnes métriques par an.

L'objectif étant d'augmenter la production des produits finis, notamment les essences et le gasoil, le GPL, les fiouls légers et le pétrole lampant.

Outre l'optimisme annoncé, le marché du pétrole sera éventuellement influencé par des facteurs tels que les effets du vaccin contre la covid-19, les tensions géopolitiques, le niveau global de l'offre, de la demande et leur équilibre ainsi que les marges de raffinage.

Le niveau de la production libyenne, de l'économie chinoise et sa demande de pétrole, des quantités de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et du stock mondial fait également partie des facteurs pouvant influencer le prix du baril en 2021.

Prix fixés des hydrocarbures au quatrième trimestre 2020

La moyenne trimestrielle des prix fixés au Congo, arrêtés lors de la réunion du 4e trimestre 2020, en dollars par baril, se présentent comme suit : Djéno mélange : 43,9 ; Nkossa Blend :42,6 ; Yombo : 47,5 ; Nkossa Butane : 37,6 et enfin Nkossa propane : 26,2.

La moyenne des prix fixés des hydrocarbures est de 43,7 dollars par baril, pour un différentiel moyen de -0,5 dollar le baril.

Signalons que le premier trimestre 2020 a été marqué par une chute sans précédent des cours de brut, atteignant une valeur historique de 16 dollars le baril. Le deuxième semestre a été, quant à lui, couronné par une reprise graduelle de la consommation mondiale de brut des produits raffinés ayant maintenu le cours moyen du brent au-delà de 40 dollars.

Signalons que la réunion des prix du premier trimestre 2021 aura lieu en avril prochain.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.